Non, le directeur de l'OMS n'a pas été "arrêté par Interpol" : l'affirmation vient d'un article satirique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Selon des publications partagées plusieurs centaines de fois sur les réseaux sociaux en juillet 2022, Interpol aurait arrêté le directeur de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui serait "détenu en prison pour crimes contre l'humanité et génocide". Mais cette affirmation s'appuie sur un article venant d'un site satirique, et Interpol a indiqué à l'AFP que Tedros n'avait pas été interpelé.

"Le directeur de l'OMS arrêté par Interpol pour crimes contre l'humanité et génocide", affirme un billet de blog partagé plusieurs centaines de fois sur les réseaux sociaux d'après les chiffres de l'outil de mesure d'audience CrowdTangle. Il renvoie vers un autre site, le Vancouver Times.

La même affirmation a été relayée sur plusieurs réseaux sociaux et dans plusieurs langues, comme dans ce tweet partagé plus de 200 fois déclarant que "le directeur de l'OMS à été arrêté par Interpol pour crime contre l'humanité", ou sur ce post Facebook, alors que des publications similaires ont été partagées en anglais, en portugais, en espagnol ou en grec.

Dans les commentaires, certains utilisateurs prennent l'affirmation au sérieux : "c'est un criminel de guerre" selon un internaute. Commentant en grec, un autre utilisateur a salué cette "arrestation", affirmant qu'il s'agissait d'une "nouvelle pour bien commencer la semaine".

Mais d'autres utilisateurs la contredisent, soulignant que l'affirmation venait d'un "compte parodique de Vancouver" ou encore que le site n'est "pas une source crédible".

Un texte publié par un site satirique

Le texte a en effet été publié sur le site satirique Vancouver Times le 24 juillet 2022, avec pour titre "Le directeur de l'OMS arrêté pour crimes contre l'humanité, le directeur du Forum économique mondial pourrait être le suivant".

Après la publication de plusieurs articles de vérification par des médias, le Vancouver Times a ajouté une note à la fin de l'article soulignant son caractère "satirique", considérant qu'il était "évident".

( Sami ACEF)

Le Vancouver Times déclare sur son site web être un site qui publie "des articles satiriques sur les questions qui touchent les conservateurs", mais pour retrouver cette mention il faut descendre tout en bas de la page d'accueil, puis cliquer sur le menu "details".

L'AFP a déjà démenti plusieurs affirmations erronées qui trouvaient leur source dans des textes du site Vancouver Times, comme ici et ici.

Le 28 juillet 2022, au lendemain de sa supposée arrestation, le Dr. Tedros a prononcé un discours d'ouverture lors d'un webinaire organisé à l'occasion de la Journée mondiale de l'hépatite, quelques jours après son arrestation présumée.

Le même jour, il a également publié un tweet en anglais à propos d'une rencontre avec le directeur général de l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), Gerd Müller.

"Heureux de rencontrer mon ami Gerd Mueller (sic), directeur général de l'@UNIDO", a-t-il écrit. "Nous avons discuté de la manière d'améliorer notre collaboration sur la production locale de produits médicaux, notamment en #Afrique. Nous avons convenu que le transfert de technologie, la réglementation et le renforcement des capacités de la main-d'œuvre sont essentiels à cet effort".

Contacté par l'AFP, Interpol a également confirmé le 2 août que Tedros Adhanom Ghebreyesus n'avait pas été arrêté. L'organisation a également déclaré qu'elle n'envoyait pas d'agents pour l'arrestation de personnes ou pour délivrer des mandats d'arrêt.

Le directeur de l'OMS a été la cible de désinformation pendant la pandémie. L'AFP a vérifié des articles qui déformaient ses commentaires sur les rappels de vaccins Covid-19 pour les enfants, ainsi que des affirmations selon lesquelles il n'aurait pas pu briguer un second mandat à la tête de l'OMS.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles