Le directeur de l'administration pénitentiaire a démissionné

Après quelques mois seulement à avoir occupé ce poste, Philippe Galli a souhaité quitter ses fonctions, sur fond de désaccord avec le ministre de la Justice. 

Nommé le 18 septembre 2016, Philippe Galli, directeur de l'administration pénitentiaire, a démissionné vendredi, indique ce dimanche le ministère de la Justice, confirmant une information du Monde. 

"De sa propre initiative, vendredi 31 mars, Philippe Galli a présenté sa démission au garde des Sceaux, qui l'a acceptée", indique le communiqué sans préciser le motif de cette démission. "A compter du prochain conseil des ministres, l'intérim sera assuré par Stéphane Bredin, actuel directeur adjoint de l'administration pénitentiaire", est-il ajouté.

Une démission qui intervient avant la remise du Livre blanc sur les prisons

D'après les informations du Monde, l'ancien préfet de Seine-Saint-Denis explique, dans un courrier, que les "conditions de confiance et de respect ne sont plus réunies". En effet, le cabinet du ministre Jean-Jacques Urvoas, ne l'aurait pas consulté à plusieurs reprises, notamment lors du mouvement social à la prison des Baumettes, à Marseille, où vingt postes supplémentaires ont été créés, ainsi qu'un report de cinq semaines de l'ouverture des Baumettes 2 a été décidé. 

Sa démission intervient alors que le garde des Sceaux doit se voir remettre, mardi, le Livre blanc sur les prisons, rédigé par la commission présidée par l'ex-sénateur de droite Jean-René Lecerf.
    
Le défi de la surpopulation carcérale n'a jamais été aussi élevée. Avec 69.430...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages