Le directeur de l’AP-HP dans la tourmente après ses propos sur les non-vaccinés

·1 min de lecture
Le président de l'AP-HP, Martin Hirsch, s'est interrogé sur le maintien de la gratuité des soins pour les non-vaccinés. Une hypothèse qui a fait bondir la classe politique (image d'illustration).
Le président de l'AP-HP, Martin Hirsch, s'est interrogé sur le maintien de la gratuité des soins pour les non-vaccinés. Une hypothèse qui a fait bondir la classe politique (image d'illustration).

Des propos polémiques au cœur de la crise sanitaire. Invité de l'émission C à vous, sur France 5, mercredi 26 janvier, Martin Hirsch, le directeur général de l'AP-HP, s'est questionné sur la possibilité de continuer à soigner gratuitement les non-vaccinés. « Quand un instrument de prévention gratuit est disponible, qu'il peut être utilisé, qu'il est reconnu par la communauté scientifique comme quelque chose d'utile et qu'on y renonce, est-ce qu'on y renonce sans en porter aucune des conséquences ? » s'est-il interrogé.

« Si on reconnaît qu'un système de dépistage doit être fait tous les ans, est-ce qu'on doit avoir exactement la même protection et le même taux de remboursement, si on le néglige, que quelqu'un qui ne le néglige pas ? La question n'est pas évidente », a renchéri Martin Hirsch. Comme le souligne BFMTV, les patients non vaccinés et positifs au Covid-19 sont plus que jamais majoritaires dans les services de réanimation. Ils représentent 70 % des patients hospitalisés dans ces services à Paris et à Bordeaux et plus de 90 % à Marseille et à Nice.

De multiples critiques de la classe politique

Anne Hidalgo a regretté les déclarations du directeur général de l'AP-HP sur BFMTV. « Je ne suis pas d'accord pour qu'on entre dans ce type de démarche. On a défini une stratégie qui est celle de la vaccination, qu'il faut augmenter, poursuivre, parce qu'elle protège », explique la candidate socialiste à la présidentielle. « C'est une question philosophique [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles