Le directeur général de la centrale de Zaporijjia a été libéré par l'armée russe

© REUTERS/Alexander Ermochenko/File Photo

Vendredi, sur le réseau social Telegram, le patron d'Energoatom, Petro Kotine, avait annoncé l'arrestation d'Igor Mourachov , directeur de la centrale nucléaire de Zaporijjia, par des soldats russes. Une patrouille russe avait immobilisé son véhicule, alors qu'il quittait la centrale nucléaire pour se rendre dans la ville voisine d'Enerhodar, également sous contrôle russe. Le directeur de la centrale avait été extrait de force de sa voiture puis « conduit, les yeux bandés, vers une destination inconnue ». Par la suite, l'interpellation du responsable de la plus grande centrale d'Europe avait été unanimement condamnée à l'international. Lundi, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a averti la presse de sa libération, dans un tweet relayé par La Dépêche .

Sur le réseau social Twitter, le chef de l'instance onusienne, Rafael Gossi, a « salué la libération d'Igor Mourachov » : « J'ai reçu la confirmation qu'il est rentré chez lui sain et sauf. » Les raisons et conditions de détention du directeur de la centrale de Zaporijjia n'ont pas encore été partagées.

Lire aussi - Qu’est-ce que Zaporijjia ?

La centrale de Zaporijjia, zone stratégique

Moscou s'est emparée de la plus grande centrale nucléaire d'Europe en mars dernier, mais a choisi de conserver le personnel ukrainien. L'Ukraine et la Russie s'accusent régulièrement de bombarder la centrale de Zaporijjia, tandis que la communauté internationale craint que ces frappes à répétition n'entraînent un incident majeur ...


Lire la suite sur LeJDD