DIRECT - Le vol de Jeff Bezos à bord de Blue Origin dans l'espace

·4 min de lecture
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

ESPACE - C’est le grand jour, celui du décollage. Jeff Bezos, première fortune de la planète, devant le Français Bernard Arnaud, a rejoint ce mardi 20 juillet le club des astronautes à bord du premier vol habité de son entreprise Blue Origin.

Le fondateur d’Amazon était accompagné par son frère Mark, l’astronaute la plus âgée de l’histoire à 82 ans Wally Funk, et par le plus jeune voyageur de l’espace (18 ans), Oliver Daemen.

Après un décollage réussi, le propulseur New Shepard, avec à son sommet une capsule transportant Jeff Bezos et ces trois autres passagers, a dépassé l’altitude de 100 km qui marque la ligne Karman, la limite reconnue internationalement entre l’atmosphère terrestre et l’espace. La capsule a ensuite atterri sans encombres sur la terre ferme, dans le désert du Texas.

Ce départ marque une nouvelle étape pour la bourgeonnante industrie du tourisme spatial. Ce “n’est que le commencement”, a lancé dimanche lors d’une conférence de presse Bob Smith, le directeur général de l’entreprise aérospatiale. Mais en attendant la suite, découvrez la programmation prévue de ce voyage pas comme les autres, et son déroulement final dans la vidéo en haut de l’article.

À quelle heure est prévu le décollage?

Le départ de la fusée développée par Blue Origin est planifié à 15 heures, heure française. L’engin s’élancera vers le ciel depuis le Launch Site One situé au Texas. Cet horaire pourrait changer en fonction des conditions météo, ou bien si d’éventuels problèmes techniques étaient remarqués.

Cette date du 20 juillet n’est d’ailleurs pas anodine. Le même jour de l’année 1969 marquait l’alunissage de la mission Apollo 11 et les premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Où suivre le vol en direct ?

Blue Origin débutera la diffusion des préparatifs de la mission à partir de 13h30 sur son site BlueOrigin.com et sa chaîne YouTube. Dans un communiqué de presse le lundi 12 juillet, Blue Origin a également averti qu’une émission en direct avec les astronautes sera disponible sur BlueOrigin.com après l’atterrissage. Des mises à jour de la mission seront aussi postées tout au long de la journée via @BlueOrigin sur Twitter.

Combien de temps le vol va-t-il durer ?

Le milliardaire souhaite aller encore plus haut que le fondateur de Virgin Galactic Richard Branson et atteindre la ligne de Kármán. Fixée à 100 km au-dessus du niveau de la mer, c’est la limite de référence entre l’atmosphère terrestre et l’espace. En clair, elle marque le début de l’espace selon la convention internationale.

La fusée devrait atteindre cette ligne imaginaire en 4 minutes. L’engin s’engagera alors dans un vol parabolique en microgravité de 3 minutes, avant d’entamer sa descente freinée par des parachutes. Ce premier vol habité de New Shepard devrait durer au total 11 minutes.

Quel est le but de cette mission?

Ce premier lancement appelé First Human Flight s’inscrit dans une volonté de développer le tourisme spatial. Même si les projets de Blue Origin en matière de tourisme spatial restent assez mystérieux, une porte-parole de la société a déclaré à l’AFP que deux vols supplémentaires étaient prévus cette année, et que l’objectif était d’en avoir “bien plus” en 2022.

Virgin Galactic a déjà vendu 600 billets pour les premiers vols spatiaux à partir de 2022. La compagnie SpaceX d’Elon Musk se prépare aussi à la course au tourisme spatial. Une expédition orbitale composée uniquement de civils à bord de sa fusée Crew Dragon est prévue au mois de septembre.

Le lancement de cette nouvelle industrie spatiale privée, centrée autour du tourisme, pourrait avoir de lourdes répercussions environnementales. Pour exemple, le lancement d’une fusée peut produire jusqu’à 300 tonnes de dioxyde de carbone dans la haute atmosphère, où il peut rester pendant des années rapporte The Guardian. Si les émissions de carbone des fusées restent faibles par rapport à l’industrie aéronautique, ils augmentent de près de 5,6% par an.

Ce n’est pas le cas de la fusée de Jeff Bezos, qui fonctionne avec un mélange d’hydrogène et d’oxygène liquide, précise Politifact. Pour autant, ce mélange peut poser d’autres problèmes environnementaux, notamment pour la couche d’ozone.

À voir également sur Le HuffPost: Pourquoi Jeff Bezos estime avoir gagné la course à l’espace contre Richard Branson

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles