Publicité

Une trentaine de personnes tuées à Gaza dans une frappe sur une maison de déplacés

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a approuvé "les plans d'action" de l'armée en vue d'une offensive à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, selon un communiqué transmis vendredi à la presse. Washington "souhaiterait avoir la possibilité de voir" ce plan, a réagi un porte-parole de la Maison Blanche.

Le premier bateau amenant de l'aide humanitaire dans la bande de Gaza, via un couloir maritime ouvert depuis Chypre, a commencé à décharger sa cargaison de 200 tonnes de vivres sur la côte du territoire palestinien, selon la porte-parole de l'ONG World Central Kitchen, en charge de l'opération.

Le Hamas, qui exigeait jusqu'ici un cessez-le-feu définitif à Gaza avant tout échange d'otages israéliens contre des prisonniers palestiniens, s'est dit prêt à une trêve de six semaines. Malgré cet infléchissement de la position du mouvement islamiste palestinien, Israël a rejeté la proposition, jugeant ses demandes "irréalistes".

Le ministère de la Santé du Hamas a fait état tôt vendredi de 20 morts et de plus d'une centaine de blessés dans des "tirs israéliens" sur une foule attendant de l'aide humanitaire dans le nord de la bande de Gaza. L'armée israélienne a nié avoir ouvert le feu sur une foule, a-t-elle indiqué dans un communiqué.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Comment l'Open Arms compte livrer l'aide humanitaire à Gaza
Le Behshad, un mystérieux navire iranien soupçonné d'espionnage pour les Houthis
L'Union européenne demande à Israël d'ouvrir d'autres passages afin d'accroître l'aide à Gaza