Revivez le décollage de Thomas Pesquet vers l'ISS avec SpaceX

Grégory Rozières
·Chef de rubrique Science et Environnement
·2 min de lecture
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

ESPACE - Pour la deuxième fois, c’est le grand jour. Ce vendredi 23 avril, Thomas Pesquet a quitté la Terre à bord du vaisseau Crew Dragon de SpaceX, direction l’ISS.

Le décollage de la fusée Falcon 9 depuis Cap Canaveral en Floride a eu lieu comme prévu à 11h49. L’envol de Thomas Pesquet devait se dérouler la veille, jeudi 22 avril, mais la météo a contraint la Nasa à repousser le départ.

L’astronaute français et ses compagnons de la mission Alpha (Shane Kimbrough, Megan McArthur et Akihiko Hoshide vont maintenant voguer en orbite pendant une vingtaine d’heures avant de s’arrimer à la Station spatiale internationale (ISS).

Retrouvez ci-dessous les principales étapes du décollage de Thomas Pesquet

Le premier étage de la Falcon 9 a atterri sans encombre

SpaceX a confirmé que le premier étage du lanceur a réussi à atterrir sur sa plateforme.

Arrivée sur l’ISS prévue à 11h10 samedi

Ca y est, Thomas Pesquet est en orbite, le décollage de la fusée de SpaceX s’est déroulé parfaitement. Mais la route vers l’ISS est encore longue, environ 18 heures, selon l’ESA, malgré une vitesse moyenne de 26.000 km/h.

Car la trajectoire n’est évidemment pas en ligne droite, mais s’éloigne en spirale de la Terre pour se rapprocher de la Station spatiale internationale, via des trajectoires très précises et calculées à l’avance.

Le trajet de Thomas Pesquet vers l'ISS à bord de la capsule Crew Dragon (Photo: ESA)
Le trajet de Thomas Pesquet vers l'ISS à bord de la capsule Crew Dragon (Photo: ESA)

Thomas Pesquet est en orbite

“La phase critique est passée”, explique l’astronaute Jean-François Clervoy. Le Crew Dragon va bientôt se détacher du deuxième étage. Thomas Pesquet est en apesanteur, alors qu’il pesait trois fois son poids il y a quelques minutes, du fait de la for...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.