Union européenne: Les points-clés du discours d'Emmanuel Macron à Strabourg

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

UNION EUROPÉENNE - Un calendrier qui tombe à pic pour un président qui a fait de l’Europe l’un de ses thèmes de prédilection en vue de sa réélection. A l’occasion de la Journée de l’Europe, Emmanuel Macron a prononcé au Parlement européen de Strasbourg, ce lundi 9 mai, le premier grand discours de son second mandat.

Celui qui préside le Conseil de l’Union européenne pour le premier semestre de l’année 2022 a notamment proposé la création d’une “communauté politique européenne” pour associer des pays non-membres de l’UE, à commencer par l’Ukraine, déjà “membre de cœur de notre union”. Soulignant qu’une procédure d’adhésion de ce pays prendrait “des décennies”, Emmanuel Macron estime que cette “organisation européenne nouvelle permettrait aux nations européennes démocratiques, adhérant à notre socle de valeurs, de trouver un nouvel espace de coopération politique, de sécurité, de coopération”. Sans pour autant que l’adhésion à l’UE soit l’objectif à terme.

Emmanuel Macron s’est déclaré “favorable” à une “révision des traités” de l’Union européenne, en proposant que les dirigeants des 27 en discutent à leur sommet de juin. “Il faudra réformer nos textes, c’est évident. L’une des voies de cette réforme est la convocation d’une convention de révision des traités. C’est une proposition du Parlement européen et je l’approuve”, a déclaré le président français. Pour Emmanuel Macron, cette réforme des traités doit permettre de renforcer la souveraineté de l’Union européenne, mais également sa réactivité face aux crises, telles que le Covid-19 et la guerre en Ukraine.

Treize des 27 pays de l’UE se sont toutefois opposés ce lundi au lancement d’une procédure pour changer les traités européens, parmi lesquels la Pologne, la Roumanie, la Finlande ou encore la Suède.

Pour son premier discours européen depuis l’invasion russe le 24 février, Emmanuel Macron a affiché la solidarité de l’UE envers l’Ukraine face à l’invasion russe. “Quel est notre objectif ? [... ] Faire cesser cette guerre au plus vite” et “tout faire pour que l’Ukraine puisse tenir et la Russie ne jamais l’emporter”, a notamment déclaré le président de la République. “Nous œuvrons pour le retour de la paix sur notre continent”, en prenant des sanctions visant la Russie, sans pour autant être en guerre contre le pays de Vladimir Poutine. “Notre devoir est d’être aux côtés de l’Ukraine pour obtenir le cessez-le-feu [...]. Puis nous serons là pour reconstruire l’Ukraine.”

Emmanuel Macron s’exprimait en conclusion de la “Conférence sur l’avenir de l’Europe”, une initiative lancée il y a un an sous son impulsion à travers laquelle des contributions de 800 citoyens ont débouché sur 49 propositions concrètes pour l’Europe. “Europe plus juste et plus inclusive”, ”égalité entre les femmes et les hommes”, “protection du climat et de la biodiversité”, santé... “Il nous appartiendra d’en tirer toutes les conclusions”, a promis le président de la République, selon lequel l’essentiel des propositions ne nécessite pas de “réforme institutionnelle”, mais une modification de l’agenda européen.

Retrouvez le discours en direct sur le HuffPost avec la vidéo située en tête de cet article.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles