Revivez le défilé des Bleus sur les Champs-Élysées et la réception chez Macron avec le meilleur (et le pire) du web

Rédaction du HuffPost
Revivez le défilé des Bleus sur les Champs-Élysées et la réception chez Macron avec le meilleur (et le pire) du web

COUPE DU MONDE 2018 - Ils l'ont fait, 20 ans après la génération Zidane. Au lendemain de la fête à Moscou, la "bande à Griezmann" et Mbappé a célébré ce lundi 16 juillet en France sa deuxième Coupe du monde de football, d'abord aux Champs-Elysées avant un rendez-vous présidentiel à l'Élysée.

"Encore!", "un bonheur éternel", "le jour de gloire est arrivé", "la tête dans les étoiles": la presse française a donné un avant-goût de ce qui attendait les Bleus à leur retour. Ils ont pu aussi s'en faire une idée en voyant les images des Champs-Elysées noirs de monde et des marées humaines qui ont noyé Paris et la France dans la fête dimanche soir.

Les joueurs du sélectionneur Didier Deschamps ont descendu les Champs-Élysées peu après 19 heures, avant d'être reçus par le président de la République au palais de l'Élysée. Ils devraient normalement passer la fin de soirée à l'hôtel de Crillon. Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, présents en tribunes au stade Loujniki à Moscou pendant la finale, puis dans les vestiaires après le match, ont encore pu féliciter les nouvelles idoles du pays, suivies dimanche par 19,3 millions de téléspectateurs en France. Suivez cette journée en direct ci-dessous (cliquez ici pour rafraîchir la page).

21:00 : Ce direct prend fin, la fête continue à l'Élysée

Après un discours prononcé par le président Macron, l'équipe de France va continuer une partie de sa soirée à l'Élysée, où sont réunis notamment les jeunes joueurs et les encadrants des clubs formateurs des Bleus, comme ceux de Bondy, celui de Kylian Mbappé, ou de Froges (Isère), celui d'Olivier Giroud.

Alors que les Bleus étaient annoncés à l'hôtel de Crillon sur la place de la Concorde en fin de soirée, le compte Twitter de l'équipe de France a indiqué que les joueurs resteraient à l'Élysée.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post