Publicité

Mahmoud Abbas condamne avec "véhémence" le projet israélien d'offensive sur Rafah

L'armée israélienne a bombardé vendredi Rafah, ville du sud de Gaza où s'entassent plus d'un million de Palestiniens déplacés par la guerre. Benjamin Netanyahu a demandé à son armée un plan d'"évacuation" des civils dans la ville, prélude à un projet d'offensive condamné avec véhémence par Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne. Les États-Unis, qui disent redouter un "désastre" humanitaire, jugent "excessive" la riposte contre le Hamas. Voici le fil du 9 février 2024.

L'essentiel à retenir

  • Les États-Unis ont annoncé avoir mené des frappes visant quatre drones de surface et sept missiles de croisière "prêts à être lancés contre des navires en mer Rouge" par les rebelles houthis du Yémen.

  • Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé à son armée de lui soumettre un "plan combiné" d'"évacuation" des civils de Rafah, le dernier refuge des palestiniens déplacés de la bande de Gaza.

  • Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a condamné avec "véhémence" ce projet d'offensive;

  • À Gaza, près d’un enfant de moins de cinq ans sur dix souffre de malnutrition aiguë, selon des données révélées par l'ONU.

  • Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé un nouveau bilan de 27 947 morts pour la bande de Gaza.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
"Il n'est pas possible de remplacer" l'Unrwa à Gaza, selon le chef de l'ONU
Détenu palestinien dénudé : que sait-on de cette photo ?
La défense impossible de l'Unrwa face aux accusations opaques d'Israël