DIRECT. Placement en orbite autour de Mars imminent pour la sonde émiratie Al-Amal

·2 min de lecture

Première mission interplanétaire des Émirats arabes unis et d’une nation arabe, Al-Amal s’apprête à s’insérer en orbite martienne. Si tout se passe comme prévu, elle fournira d’ici quelques mois les premières images complètes de l’atmosphère de Mars.

ESPACE. La sonde des Émirats arabes unis Al-Amal (“l’espoir” en arabe) est désormais toute proche de Mars, à seulement quelques dizaines de milliers de kilomètres ! Après avoir voyagé sept mois dans l’espace et parcouru près de 500 millions de kilomètres, elle entamera aux alentours de 16h30 (heure française) les manœuvres d’insertion en orbite. La sonde utilisera ses propulseurs pour réduire drastiquement sa vitesse, passant de 121 000 km/h à 18 000 km/h et consommant la moitié de son carburant afin d’être capturée par l’attraction gravitationnelle de Mars. Ces opérations – qui pourront être suivies sur le site de l’agence spatiale émiratie – demeurent très délicates. Plusieurs missions ont déjà raté ces manœuvres d’insertion, comme la soviétique Mars 4 qui avait filé en 1973 dans une orbite solaire ou l’américaine Mars Climate Observer détruite en 1999 dans l’atmosphère martienne.

Une vue globale de la planète martienne

L’optimisme est néanmoins de mise pour Al-Amal, première mission interplanétaire d’une nation arabe à laquelle plusieurs instituts américains (dont le Laboratoire de physique atmosphérique et spatiale de l’université du Colorado, à Boulder) ont activement participé. Si tout se passe comme prévu, l’orbiteur de 1350 kg empruntera tout d’abord une trajectoire très elliptique allant de 1000 à 49 000 km de la surface. Les trois instruments de la sonde (une caméra couleur haute résolution et deux spectromètres, ultraviolet et infrarouge) seront alors testés et calibrés, tandis que l’engin se positionnera peu à peu dans son orbite définitive (prévue en avril), à une altitude comprise entre 20 000 et 43 000 kilomètres qu’elle parcourra en 55 heures.

Le voyage de la sonde Al Amal de la Terre vers Mars

Depuis cette trajectoire, qui n’a été empruntée par aucun autre orbiteur et constitue la grande originalité de la mission, Al-Amal bénéficiera d’une vue globale de la planète. Elle pourra ainsi sonder et cartographier son atmosphère en tous points et à dif[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi