On est en direct. Passe d'armes entre Karine Lacombe et Laurent Ruquier sur la fermeture des bars et restaurants (VIDEO)

·1 min de lecture

En Europe, plusieurs pays se sont reconfinés comme c'est le cas en Angleterre qui subit de plein fouet le variant du virus, hautement plus contagieux. En Allemagne, Angela Merkel a prolongé les mesures de restrictions tout comme dans certains pays de l'est. En plus d'une reprise épidémique qui menace, le gouvernement est au coeur d'une vive polémique concernant la vaccination. Prenant en compte les critiques de l'opinion qui a critiqué les lenteurs de la campagne, l'exécutif veut accélérer la cadence et 100 000 personnes auront été vaccinées durant le week-end. Ce samedi 9 janvier, Karine Lacombe, cheffe du service infectiologie à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, était l'invitée d'On est en direct sur France 2. Au cours de l'émission, de vives tensions sont apparues entre l'infectiologue et Laurent Ruquier au sujet de la stratégie sanitaire du gouvernement.

"Pourquoi je devrais m'intéresser au 200 ou 300 morts du covid qu'au 1300 autres morts qu'il y a chaque jour en France ?", a demandé à plusieurs reprises Laurent Ruquier. Visiblement agacée, Karine Lacombe a répondu : "c'est pas que 200 ou 300 morts, c'est que je vous dis pour la troisième fois maintenant.. C'est qu'au-delà des 300 morts, c'est qu'il y a une mortalité beaucoup plus importante et la mortalité en France est beaucoup plus importante depuis le début de la pandémie !" Quelques instants plus tard, l'un des invités de l'émission, Martin Solveig s'est attristé de voir que le gouvernement ne tenait pas compte de la (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Chine, Cuba, Algérie... Bernard de la Villardière explique qu'il est interdit de territoires dans plusieurs pays
Julia Livage enceinte : la chroniqueuse de Télématin attend son 3ème enfant
Alexandra (Koh-Lanta : les 4 Terres) : la raison douloureuse de l’apparence de ses ongles de pieds dévoilée
Stéphane Thebaut amer après l'arrêt de La maison France 5 : "Ce fut brutal, ce fut soudain"
Un maire de La Réunion agressé par des candidats des Anges (NRJ12) : des politiques montent au créneau, la production intervient !