"Nous n'accepterons pas que le Hamas gouverne Gaza", prévient le ministre israélien de la Défense

Les bombardements ont repris dimanche sur Rafah ainsi que sur la ville de Gaza, au lendemain d'un appel pressant des médiateurs internationaux à Israël et au Hamas palestinien pour "finaliser" un accord de cessez-le-feu. "Nous n'accepterons pas que le Hamas gouverne Gaza, à quelque stade que ce soit du processus visant à mettre fin à la guerre", a affirmé de son côté le ministre israélien de la Défense. Voici le fil du 2 juin 2024.

L'essentiel

  • Des ministres israéliens d'extrême droite ont menacé samedi de quitter le gouvernement de Benjamin Netanyahu s'il allait de l'avant avec l'accord sur un cessez-le-feu à Gaza comprenant une libération des otages.

  • Le ministre israélien de la Défense a déclaré qu'Israël n'accepterait pas que le Hamas continue de gouverner Gaza, à quelque stade que ce soit du processus visant à mettre fin à la guerre.

  • De nouveaux bombardements israéliens ont ciblé dimanche plusieurs secteurs de l'enclave palestinienne, dont les villes de Rafah et de Gaza.

  • Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé un nouveau bilan de 36 439 personnes tuées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien il y a bientôt huit mois.

L'essentiel de la veille