Un premier navire étranger autorisé à quitter le port ukrainien de Marioupol

AP

Les frappes russes "détruisent tout" à Lyssytchansk, ville industrielle stratégique voisine de Severodonetsk dans le Donbass, déplorent dans la nuit de mardi à mercredi les Ukrainiens qui, parallèlement, s'activent pour obtenir des armes et le statut officiel de candidat à l'Union européenne. Voici le fil du 22 juin.

Cette page n'est plus actualisée. Pour suivre notre couverture de la journée du 23 juin, cliquez ici.

  • 3 h 54 : la Russie cherche de nouveaux marchés pour ses produits pétroliers

La Russie augmente ses exportations d'essence et de naphta vers l'Afrique et le Moyen-Orient, selon plusieurs sources et les données de Refinitiv, alors que les ventes à destination de l'Europe ralentissent.

L'Union européenne a graduellement réduit ses importations de pétrole et de carburant russe depuis le mois de mars en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, et a décidé de mettre fin à celles-ci à 90 % d'ici la fin de l'année.

Bien que l'Asie ait rapidement augmenté ses achats de brut russe, il est primordial pour la Russie de trouver de nouveaux marchés, afin d'éviter une baisse supplémentaire de ses exportations et de sa production de pétrole.

"L'Afrique et le Moyen-Orient semblent être les principaux marchés vers lesquels les producteurs de pétrole russe pourraient se tourner. Nous nous attendons donc à ce que les livraisons à destination de ces régions augmentent dans la deuxième partie de l'année", a expliqué à Reuters un trader spécialisé dans les produits pétroliers russes.

  • 0 h 27 : deux grands terminaux agricoles bombardés à Mykolaïv

Deux terminaux de stockage de grains ont été touchés par des bombardements russes mercredi dans la ville portuaire de Mykolaïv, en Ukraine, ont indiqué à l'AFP leurs opérateurs, les maisons de négoce Bunge et Viterra.

Le terminal portuaire d'Evri, propriété de Viterra et dédié aux huiles végétales, a été "endommagé par une attaque de missiles", qui a fait un blessé léger, a indiqué un porte-parole du groupe, précisant que deux silos étaient en feu et un troisième endommagé. Ce site, racheté en 2020 par Glencore, maison mère de Viterra, a une capacité de stockage de 160 000 tonnes.

Quant à Bunge, ses installations ont été "touchées lors des dernières attaques russes dans la région", a indiqué une porte-parole, précisant que la frappe n'avait pas fait de blessés et que l'étendue exacte des dégâts n'était pas encore connue. Le terminal, qui était fermé depuis le premier jour de l'invasion russe en Ukraine, le 24 février, comprend un site de stockage, de chargement de navires et une unité de production d'huile végétale.

Les ports de Mykolaïv et d'Odessa sont bloqués depuis le début du conflit, ce qui paralyse le transport maritime des matières premières agricoles, principale voie d'exportation pour l'Ukraine jusque-là.

  • 23 h 45 : le G7 fera des "propositions concrètes" pour "augmenter la pression sur la Russie"

Le sommet du G7 en fin de semaine en Allemagne débouchera sur "un ensemble de propositions concrètes pour augmenter la pression sur la Russie et montrer notre soutien collectif à l'Ukraine", a déclaré mercredi un haut responsable de la Maison Blanche. Il a par ailleurs indiqué que le sujet de l'énergie, dont le coût explose dans le monde, serait "au cœur des discussions" entre les dirigeants des États-Unis, de l'Allemagne, de la France, du Canada, de l'Italie, du Japon et du Royaume-Uni lors de ce sommet, tout comme la situation économique mondiale.

  • 20 h 47 : Zelensky participera en visioconférence au sommet de l'Otan

Le président ukrainien participera en visioconférence au sommet de l'Otan, qui se tient à Madrid du 28 au 30 juin, a indiqué le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares.

"Une session spéciale de travail sera dédiée à l'Ukraine" durant le sommet et "le président Zelensky sera présent lors de cette réunion en visioconférence", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse.

Volodymyr Zelensky doit également participer en visioconférence au sommet du G7 qui se tient en Bavière de dimanche à mardi, dans le cadre d'une intense séquence diplomatique après un sommet des dirigeants européens à Bruxelles, qui doit accorder à l'Ukraine le statut de candidat à l'UE.

  • 19 h 12 : Ursula von der Leyen appelle les dirigeants européens à accorder à l'Ukraine le statut de candidat à l'UE

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé les dirigeants européens à "se montrer à la hauteur" en accordant à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l'UE lors de leur sommet jeudi.

"L'Ukraine a prouvé, et ce dès avant la guerre, qu'elle est sur la bonne voie. Ces dernières années, elle conduit en peu de temps plus de réformes qu'au cours des dernières décennies. Grâce à l'accord d'association de 2016, elle a déjà mis en œuvre environ 70 % des règles, normes et standards de l'UE", a affirmé la cheffe de l'exécutif européen.

  • 17 h 45 : la politique du gouvernement italien sur l'Ukraine conforté par un vote des députés

Les députés italiens ont voté leur soutien à la politique du Premier ministre, Mario Draghi, sur l'Ukraine, au lendemain de l'implosion du Mouvement Cinq étoiles (M5S), principale force de sa coalition.

"L'unité est essentielle en ces moments, car les décisions qui doivent être prises sont très difficiles", a affirmé le président du Conseil avant le vote. À la veille d'un sommet de l'Union européenne à Bruxelles, Mario Draghi, qui s'est rendu à Kiev la semaine dernière, a affirmé que ne pas soutenir sa politique revenait à encourager l'Ukraine à se rendre.

"Il y a une différence fondamentale entre deux points de vue. L'un est le mien – l'Ukraine doit se défendre, et les sanctions et l'envoi d'armes servent cet objectif", a-t-il déclaré devant la Chambre des députés.

  • 16 h 50 : Lyssytchansk et Severodonetsk menacées d'encerclement

Un représentant des séparatistes prorusses, le lieutenant-colonel Andreï Marotchko, a affirmé sur une chaine de télévision russe que les forces ukrainiennes défendant les villes de Lyssytchansk et Severodonetsk dans le Donbass étaient sur le point d'être encerclées après des semaines de combats.

La poche de résistance ukrainienne autour de Lyssytchansk et Severodonetsk est la seule qui échappe encore aux forces russes dans la région de Lougansk, où les violents combats d'artillerie durent depuis des semaines.

  • 13 h 09 : Moscou accuse Berlin d'"hystérie russophobe" à l'occasion des commémorations de l'invasion nazie

La Russie, qui commémore mercredi l'invasion de l'URSS par les Nazis en 1941, a accusé l'Allemagne d'alimenter aujourd'hui une "hystérie russophobe", dans un contexte de vives tensions entre Moscou et Berlin liées à l'Ukraine.

"Berlin, par ses paroles et ses actes, menace les résultats des efforts fournis depuis des décennies par la Russie et l'Allemagne pour surmonter l'inimitié (...) après la guerre", a déclaré la diplomatie russe dans un communiqué publié à l'occasion des commémorations, accusant notamment des membres du gouvernement allemand de "mener des attaques quotidiennes qui alimentent l'hystérie russophobe".

  • 12 h 43 : un navire marchand turc quitte le port ukrainien de Marioupol après des négociations à Moscou

Un navire marchand turc a quitté mercredi le port ukrainien de Marioupol après des discussions entre des délégations turque et russe à Moscou au sujet des céréales bloquées en Ukraine, a annoncé le ministère turc de la Défense.

"Quelques heures seulement après la fin de la longue réunion, le cargo turc ("Azov Concord"), qui attendait depuis des jours, a quitté le port ukrainien", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Il s'agit du "premier navire étranger à quitter le port ukrainien de Marioupol", tombé aux mains des Russes en mai, ajoute le communiqué.

  • 12 h 20 : une enquête de RSF accuse les forces russes de la mort d'un photoreporter ukrainien

L'organisation de défense des journalistes Reporters sans frontières (RSF) a publié mercredi une enquête menée en Ukraine qui prouve, selon elle, que le photoreporter ukrainien Maks Levin a été tué, et peut-être torturé, par des soldats russes en mars.

Ce "rapport donnera lieu à notre sixième plainte" devant la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, a indiqué RSF à l'AFP. Cette plainte portera "exclusivement sur le cas de Maks Levin", qui était "mentionné parmi plusieurs autres cas dans notre cinquième plainte le 27 mai", a ajouté l'association.

  • 11 h 43 : une attaque de drone suspectée contre une raffinerie russe près de l'Ukraine

Le gouverneur de la région de Rostov, Vassili Goloubev, dit soupçonner qu'une attaque de drones est à l'origine d'un incendie qui s'est déclaré mercredi dans une raffinerie de pétrole russe située près de la frontière avec l'Ukraine.

"Selon une version, l'incendie a été causé par une attaque de drones sur les installations techniques de l'usine. Des fragments appartenant à deux drones ont été trouvés sur le territoire [de la raffinerie]", a déclaré sur Telegram Vassili Goloubev.

  • 11 h 20 : la Russie accuse Londres de l'empêcher de participer à l'Assemblée de l'OSCE

Moscou a accusé mercredi le Royaume-Uni d'empêcher la Russie de participer à la prochaine Assemblée parlementaire de l'OSCE, début juillet à Birmingham, en refusant de délivrer des visas aux membres de sa délégation.

"Tous les membres de la délégation figurant sur les listes de sanctions du Royaume-Uni, nous avions demandé en temps utile (...) que soit résolue la question de la garantie donnée par la partie britannique de délivrer des visas d'entrée", a déclaré, cité par les agences de presse russes, le sénateur Vladimir Djabarov, qui fait partie de la délégation russe.

  • 9 h 54 : Moscou change l'adresse de l'ambassade américaine

La ville de Moscou a changé mercredi l'adresse officielle de l'ambassade des États-Unis pour honorer les séparatistes prorusses d'Ukraine, manière de dénoncer le soutien américain à Kiev. "L'ambassade des États-Unis en Russie a une nouvelle adresse officielle", a annoncé dans un communiqué la mairie de Moscou.

La mission diplomatique se situe désormais 1, place de la République populaire de Donetsk, le nom d'un des deux territoires séparatistes du Donbass ukrainien dont la Russie a reconnu l'indépendance en février, juste avant d'attaquer l'Ukraine.

Cette nouvelle adresse officielle a été choisie après un vote en ligne organisé par les autorités moscovites et auquel 278 684 personnes ont participé, selon le communiqué de la mairie.

  • 9 h 15 : le président indonésien prochainement à Kiev et Moscou

Le chef de l'État indonésien et actuel président du G20 Joko Widodo se rendra prochainement en Ukraine et en Russie pour discuter des conséquences économiques et humanitaires de l'invasion russe, a annoncé mercredi sa ministre des Affaires étrangères. Il sera le premier dirigeant asiatique à se rendre dans les deux pays depuis le début du conflit.

Joko Widodo effectuera ce déplacement après avoir représenté l'Indonésie comme pays invité au sommet du G7 en Allemagne les 26 et 27 juin, a annoncé la cheffe de la diplomatie indonésienne, Retno Marsudi. "Lors de sa visite à Kiev et Moscou, le président rencontrera le président (Volodymyr) Zelensky et le président (Vladimir) Poutine", a-t-elle ajouté dans un point-presse en ligne.

  • 5 h 09 : Lyssytchansk pilonnée

"L'armée russe pilonne Lyssytchansk à coups de canons, de missiles, de bombes aériennes, de lance-roquettes... Ils détruisent tout", a affirmé sur Telegram Serguiï Gaïdaï, le gouverneur de la région de Louhansk, épicentre de la confrontation entre armées ukrainienne et russe.

"Aussi activement que nous nous battons pour une décision positive de l'Union européenne sur la candidature de l'Ukraine, nous nous battons quotidiennement pour obtenir des fournitures d'armes modernes", a dit mardi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui a passé sa journée au téléphone à tenter de rallier des soutiens auprès des Vingt-Sept.

Avec AFP et Reuters

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles