Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir au 226e jour de l'invasion russe

© YASUYOSHI CHIBA / AFP

L'Ukraine  a annoncé jeudi avoir reconquis 500 km2 de territoires dans le Sud, où sa contre-offensive met les troupes russes sous pression, et a réclamé davantage d'armes aux Européens pour "punir" la Russie. Les troupes ukrainiennes sont à l'offensive sur tous les fronts depuis début septembre et ont déjà repris l'essentiel de la région de Kharkiv, dans le nord-est, et d'importants nœuds logistiques tels qu'Izioum, Koupiansk et Lyman (Est).

"Rien que depuis le 1er octobre et rien que dans la région de Kherson, plus de 500 km2 de territoire et des dizaines de localités ont été libérées", a déclaré jeudi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky .

Les informations à retenir :

L'Ukraine a annoncé vendredi avoir repris près de 2.500 km² de territoire lors d'une dernière contre-offensive Volodymyr Zelensky réclame la poursuite de l'aide militaire à Kiev et demande à l'UE plus de pression sur le secteur énergétique russe Les "référendums" d'autodétermination sont sans "aucune valeur légale" aux yeux de l'ONU Kiev a également reçu jeudi la visite du directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Rafael Grossi

Zelensky annonce près de 2.500km² de territoires libérés

L'armée ukrainienne a repris près de 2.500 km2 de territoire contrôlé par les forces russes lors de sa dernière contre-offensive lancée fin septembre, a affirmé vendredi le président Volodymyr Zelensky.

"Rien que cette semaine, nos soldats ont libéré 776 km2 de territoire dans l'Est de not...


Lire la suite sur Europe1