Télétravail, déplacements, écoles... le reconfinement national détaillé par le gouvernement

·3 min de lecture

Au lendemain de l'annonce du reconfinement national, le Premier ministre Jean Castex ainsi que plusieurs membres du gouvernement en ont précisé les modalités. Près de 15 milliards d'euros d'aide aux entreprises seront notamment investis chaque mois par l'État.

Alors que 47 637 contaminations supplémentaires par le Covid-19 ont été enregistrées en 24 heures en France, le Premier ministre Jean Castex, ainsi que plusieurs membres du gouvernement, ont précisé les modalités du nouveau reconfinement national, annoncé par Emmanuel Macron mercredi 28 octobre.

  • En Outre-mer, le reconfinement ne sera appliqué qu'en Martinique, territoire où l'épidémie est en forte augmentation.

  • Les déplacements seront possibles dans un rayon d'un kilomètre du domicile et pendant une heure seulement. Comme pendant le confinement du printemps, "vous ne pourrez quitter votre domicile que pour certaines raisons et munis d'une attestation" et il ne sera pas possible "de voyager au sein du territoire national, y compris d'une résidence principale vers une résidence secondaire", a ajouté le Premier ministre, en précisant qu'"une amende forfaitaire de 135 euros sera appliquée en cas de non respect du confinement

  • Les restaurants pourront ouvrir pour faire de la vente à emporter ou de la livraison.

  • Les frontières à l'intérieur de l'espace européen seront ouvertes, les frontières extérieures fermées sauf pour les Français et les résidents en Franc

  • Les lieux de culte resteront ouverts, mais les "cérémonies religieuses seront interdites", a annoncé Jean Castex. L'interdiction ne concernera pas "les enterrements dans la limite de 30 personnes et pour les mariages, dans la limite de six personnes"

  • Le télétravail sera obligatoire et porté à 100% pour "les salariés qui peuvent faire l'ensemble des tâches à distance". La ministre du Travail Elisabeth Borne a précisé les obligations : "Premier cas de figure, un travailleur qui peut effectuer toutes ses tâches en télétravail doit le faire 5 jours sur 5. Deuxième cas de figure, ceux qui ne peuvent pas effectuer toutes leurs tâches à distance peuvent se rendre une partie de leur temps sur le lieu de travail, c'est le cas par exemple dans un bureau d'études pour un ingénieur ou un technicien, ou pour un architecte qui a besoin d'équipements spécifiques pour travailler".

  • Les universités seront fermées et les cours auront lieu à distance, à l'exception des travaux pratiques et de "l'enseignement professionnel nécessitant du matériel spécialisé". Les concours et examens "pourront se tenir".

  • Le protocole sanitaire sera durci dans les établissements scolaires afin de permettre "l'accueil de tous les élèves, à l'école, au collège et au lycée", a annoncé Jean-Michel Blanquer.

  • Bruno Le Maire annonce 15 milliards d'euros par mois pour les aides aux entreprises.

  • Le fonds de solidarité sera réactivé et élargi pour toutes les entreprises jusqu'à 50 salariés.

  • Un crédit d'impôt sera mis en place pour les propriétaires de locaux commerciaux qui renoncent à "au moins un mois de loyer" entre octobre et décembre. Les entreprises concernées sont celles de "moins de 250 salariés" qui "sont fermées administrativement" ou appartiennent "aux secteurs de l'hôtellerie, des cafés, de la restauration, de la culture", a précisé Bruno Le Maire. Les bailleurs pourront bénéficier d'un crédit d'impôt représentant "30% du montant des loyers abandonnés".

  • Le confinement sera maintenu jusqu'au 1er décembre. Le gouvernement fera le point dans deux semaines.

Suivez la conférence de presse de Jean Castex et les derniers événements liés à la pandémie de Covid-19 sur notre liveblog