[EN DIRECT] Guerre en Ukraine: des doutes sur la réalité de la trêve à Azovstal

Au 71e jour de l'invasion russe en Ukraine ce jeudi 5 mai, Kiev a déclaré que les combats continuaient dans l'usine d'Azovstal, alors que la Russie affirme respecter le cessez-le-feu qu'elle a annoncé hier et qui devait débuter aujourd'hui à 5h00 TU. Volodymyr Zelensky lance une campagne de fonds mondiale pour aider l'Ukraine.

► Moscou a bloqué le site internet de RFI, qui diffuse des informations dans une quinzaine de langues dont le russe. Une adresse URL alternative permet d'accéder au site en français et en russe. RFI en russe est aussi disponible sur Telegram : https://t.me/RFI_Ru via un VPN et en Russie en français par satellite sur Hotbird.

► Le site de la rédaction russe de RFI diffuse la radio publique ukrainienne (en langue ukrainienne) depuis la page d'accueil.

Les points essentiels :

► L'armée russe annonce un cessez-le-feu autour de l'usine Azovstal à Marioupol à partir de 5h00 TU jeudi, ce que Kiev dément. De jeudi à samedi, des couloirs humanitaires devraient être ouverts afin de permettre le départ des civils.

► Les pays membres de l'Union européenne refusant de mettre en place un embargo sur le pétrole russe seront « complices » de crimes de guerre, averti mercredi le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba.

► Selon une enquête menée par Associated Press, la frappe aérienne du 16 mars qui a détruit le théâtre de Marioupol a tué près de 600 civils qui y avaient trouvé refuge. L'enquête de l'agence de presse américaine montre également qu'il n'y avait pas de militaires ukrainiens dans le théâtre, prétexte utilisé par la Russie pour justifier sa frappe aérienne.

► Selon un dernier décompte de l'UNHCR, plus de 3 000 civils ont été tués dans les combats et les bombardements depuis l'invasion de l'Ukraine le 24 février.

Les horaires sont donnés en temps universel (TU), cliquez ici pour rafraîchir

14h33 : Le yacht d'un oligarque russe saisi aux îles Fidji à la demande des Etats-Unis

Les autorités des îles Fidji ont saisi, à la demande des Etats-Unis, un superyacht soupçonné d'appartenir à un oligarque russe visé par des sanctions liées à la guerre en Ukraine, annonce jeudi le ministère américain de la Justice.

Le navire Amadea, estimé à 300 millions de dollars, appartient, selon Washington, à l'homme d'affaires et député Suleiman Kerimov, visé par des sanctions européennes et américaines. Amarré à Lautoka, dans l'ouest des Fidji depuis la mi-avril, il avait été immobilisé par les autorités fidjiennes suite à l'émission d'un mandat américain de saisie. Mardi, un tribunal local a ordonné sa saisie, qui a eu lieu dans la foulée.

« Cette saisie montre aux oligarques russes corrompus qu'ils ne peuvent pas se cacher, même dans les endroits les plus reculés du monde », commente la numéro deux du ministère américain de la Justice, Lisa Monaco, dans un communiqué. « Chaque yacht acheté avec de l'argent sale est dans notre viseur », ajoute-t-elle.

Washington a annoncé en mars la création d'une cellule dédiée à la poursuite des « oligarques russes corrompus » et de tous ceux qui violeraient les sanctions adoptées par Washington contre Moscou. Depuis, les Américains ont « sanctionné et bloqué des navires et avions pour une valeur de plus d'un milliard, ainsi que gelé des centaines de millions de dollars d'avoirs d'élites russes sur des comptes américains », d'après la Maison Blanche. Les pays européens ont également redoublés d'efforts pour geler les yachts des oligarques russes.

13h39 : Volodymyr Zelensky invite Olaf Scholz et le président Steinmeier à Kiev

Le président ukrainien invite à Kiev le chancelier allemand Olaf Scholz ainsi que le président Frank-Walter Steinmeier, trois semaines après avoir snobé ce dernier quand il avait voulu s'y rendre, affirme la présidence allemande.

Le président ukrainien et le chef de l'Etat social-démocrate ont eu jeudi une conversation téléphonique qui a permis de « dissiper les irritations » suite au refus de Kiev de recevoir à la mi-avril Frank-Walter Steinmeier lorsque qu'il avait proposé de venir en compagnie de ses homologues polonais et des pays baltes, indique la même source.

13h18 : Plus de 6 milliards d'euros réunis lors d'une conférence des donateurs, affirme le Premier ministre polonais

Plus de six milliards d'euros destinés à l'Ukraine ont été réunis lors d'une conférence internationale des donateurs à Varsovie, a annoncé jeudi le Premier ministre polonais.

« Lors de cette conférence, nous avons pu rassembler plus de six milliards d'euros et cet argent sera réparti pour soutenir l'Ukraine et tous ceux qui soutiennent l'Ukraine », déclare à la presse Mateusz Morawiecki.

12h42 : « Les Russes ne respectent pas leur promesse de trêve » à Azovstal déclare un commandant ukrainien

« Les Russes ne respectent pas leur promesse de trêve et ne permettent pas l'évacuation des civils » toujours réfugiés avec les combattants dans les souterrains de cette immense aciérie, a affirmé Sviatoslav Palamar, commandant adjoint du régiment Azov dans un message vidéo sur Telegram.

Le Kremlin avait affirmé plus tôt que des couloirs humanitaires « fonctionnaient » à Azovstal et que l'armée russe y respectait le cessez-le-feu qu'elle avait annoncé la veille pour aujourd'hui.

12h35 : La France porte son aide financière à 2 milliards de dollars, déclare Emmanuel Macron

12h31 : Le Français Laurent Hilaire nommé directeur du Staatsballett de Bavière

Il avait quitté le ballet du Théâtre Stanislavski de Moscou en raison de l'invasion de l'Ukraine.

« Le Staatsballett va continuer d'accroître sa renommée internationale et créer de grands moments sur scène. Je me réjouis beaucoup de cette collaboration », s'est félicité dans un tweet Serge Dorny, le dirigeant du Staatsoper de Bavière, qui chapeaute la compagnie et l'orchestre.

« Laurent Hilaire est (...) une personnalité artistique très appréciée au niveau international et disposant d'un excellent réseau », a également commenté le ministre bavarois des Arts, Markus Blume, cité dans un communiqué annonçant cette nomination.

11h34 : Une chercheuse ukrainienne se bat pour documenter les crimes de guerre

Depuis le début de la guerre, Maria Avdeeva, directrice de recherche à l’European Expert Association, un cercle de réflexion ukrainien basé à Kharkiv, est restée dans sa ville natale. Objectif : malgré les bombardements, montrer et commenter le conflit sur les réseaux sociaux.

Chaque jour, ou presque, elle partage avec ses quelques 95 000 abonnés sur Twitter, des images des derniers bombardements à Kharkiv.

Elle explique à Marie Normand les raisons de son combat.

10h45 : L'UE étudie la possibilité de confisquer les avoirs des Russes sanctionnés

Le président du Conseil européen Charles Michel s'est prononcé jeudi pour une confiscation des avoirs russes gelés dans l'UE dans le cadre des sanctions afin de les rendre « disponibles » pour la reconstruction de l'Ukraine.

Il a également estimé qu'une conférence de donateurs pour la reconstruction de l'Ukraine à laquelle il participe à Varsovie devrait constituer le point de départ « d'une sorte de plan Marshall européen » pour ce pays envahi par la Russie.

« Personnellement, je suis absolument convaincu que c'est extrêmement important non seulement de geler les avoirs, mais aussi de rendre possible leur confiscation, afin de les rendre disponibles pour le pays qui se reconstruit », a-t-il déclaré à l'agence de presse ukrainienne Interfax dans un entretien accordé à Bruxelles.

10h36 : La Russie annonce l'expulsion de sept diplomates danois

« Sept collaborateurs de l'ambassade du Royaume de Danemark en Russie ont été déclarés "persona non grata" et doivent quitter le territoire du pays d'ici deux semaines », a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué, en ajoutant qu'un autre diplomate danois s'est vu refuser le visa russe.

Il s'agit d'une mesure de représailles à l'expulsion de 15 diplomates russes du Danemark début avril, selon la même source.

10h15 : Volodymyr Zelensky lance une campagne mondiale de fonds pour aider l'Ukraine

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé le lancement d'une plate-forme de financement participatif en ligne conçue pour aider Kiev à gagner la guerre contre la Russie et reconstruire les infrastructures du pays.

« En un clic, vous pouvez donner des fonds pour aider nos défenseurs, sauver nos civils et reconstruire l'Ukraine », a-t-il déclaré en anglais dans une vidéo publiée sur Twitter en annonçant le lancement de la plate-forme United24.

10h05 : Les couloirs humanitaires « fonctionnent »à Azovstal, affirme le Kremlin

« Les couloirs y fonctionnent aujourd'hui », a déclaré à la presse Dmitri Peskov, assurant que l'armée russe respectait le cessez-le-feu qu'elle avait annoncé la veille. « La partie ukrainienne et surtout (les combattants) qui sont réfugiés sur le site de l'usine sont connus pour fabriquer beaucoup de mensonges », a-t-il assuré.

Selon le Kremlin, aucun assaut n'est en cours à Azovstal, Vladimir Poutine ayant ordonné d'assiéger le site pour faire céder les unités ukrainiennes qui s'y trouvent, coupés du monde.

« Les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Otan dans son ensemble partagent en permanence des données du renseignement avec les forces armées ukrainiennes. Conjuguées aux approvisionnements en armes (...), ces actions ne permettent pas d'achever rapidement l'opération », a-t-il ajouté. Elles « ne sont toutefois pas en mesure d'empêcher » que les objectifs de l'offensive russe en Ukraine soient remplis, a-t-il souligné.

09h41 : Volodymyr Zelensky se dit prêt à maintenir la trêve à l'usine Azovstal

Les Ukrainiens sont prêts à maintenir le cessez-le-feu au niveau de l'usine Azovstal de Marioupol a annoncé aujourd'hui le président ukrainien Volodymyr Zelensky, en prévenant qu'il faudrait du temps pour permettre d'évacuer les civils encore présents dans le réseau souterrain de ce vaste complexe industriel.

Pour sauver ces civils, parmi lesquels figurent des femmes et des enfants, « nous devons maintenir le cessez-le-feu. La partie ukrainienne est prête à le faire », a déclaré Volodymyr Zelensky ce matin dans son message vidéo quotidien.

« Cela va prendre du temps pour sortir ces gens de ces sous-sols, de ces abris souterrains. Actuellement, nous ne pouvons pas utiliser des équipements lourds pour évacuer les gravats (qui se sont accumulés à la surface). Tout doit être fait manuellement », a-t-il expliqué

08h56 : Kiev affirme que les combats continuent à Azovstal malgré l'annonce d'un cessez-le-feu par la Russie

« Les occupants russes sont occupés à bloquer et essayer d'anéantir les unités ukrainiennes sur le territoire d'Azovstal », a indiqué dans un communiqué jeudi matin l'armée ukrainienne.

Selon elle, les troupes de Moscou ont « repris l'offensive avec le soutien d'avions pour prendre le contrôle de l'usine ».

08h50 : Cinq civils tués dans l'oblast de Louhansk hier, selon le gouverneur régional

Cinq civils ont été tués dans l'oblast de Louhansk, lors des 24 attaques menées hier par les forces russes contre des zones résidentielles, rapporte le journal ukrainien The Kyiv Independent en citant Serhiy Haidia, le gouverneur régional.

07h49 : En quoi la Russie souffrira-t-elle de l’embargo européen sur son pétrole?

L’embargo sur le pétrole russe proposé hier par la Commission européenne resserre un peu plus l'étau autour de la Russie. Peut-il vraiment affaiblir le Kremlin ?

L'éclairage d'Aujourd'hui l'économie

07h34 : La ministre française de la Transition écologique « confiante » quant à un accord sur l'embargo sur le pétrole russe

« Je suis confiante. Il est normal qu'il y ait des discussions parce que certains pays sont plus dépendants du pétrole russe que d'autres, donc il faut essayer de trouver des solutions pour qu'ils puissent embarquer à bord de ces sanctions », a déclaré Barbara Pompili sur franceinfo, alors que la France assume la présidence tournante de l'Union européenne.

« Je pense qu'on devrait y arriver d'ici peut-être la fin de la semaine, en tout cas le plus tôt possible », a-t-elle ajouté. Elle a par ailleurs assuré que la France était « tranquille pour de nombreux mois » et que le gouvernement continuerait à « protéger » financièrement les consommateurs.

« Aujourd'hui nous n'avons aucun problème d'approvisionnement en France, nous sommes en train de travailler à avoir d'autres fournisseurs et nous avons des réserves (...) donc je dis à nos concitoyens : pas la peine de se précipiter vers les stations essence, il y a ce qu'il faut », a déclaré la ministre de la Transition écologique.

07h30 : Emmanuel Macron abordera la situation en Ukraine lundi à Berlin, où il se rendra pour son premier déplacement depuis sa réélection

Le chef de l'État français rencontrera le chancelier Olaf Scholz. À l'occasion de ce déplacement, « qui marque une nouvelle fois la force du couple franco-allemand », les deux dirigeants discuteront notamment de la situation en Ukraine ainsi que des enjeux de souveraineté européenne, en matière de défense et d'énergie, précise l'Élysée.

06h22 : Les commandes industrielles allemandes chutent en mars, sous l'impact de la guerre en Ukraine

Les commandes passées à l'industrie allemande ont chuté de 4,7% en mars sur un mois, selon des chiffres publiés aujourd'hui par l'office fédéral des statistiques Destatis qui soulignent la réticence à investir dans le contexte de la guerre en Ukraine.

« Les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine sont devenues visibles en mars », a commenté le ministère de l'Économie dans un communiqué distinct. Les commandes ont nettement reculé en provenance de l'extérieur de la zone euro et dans les biens d'équipement.

05h53 : Les déplacés de Kherson, ville prise par les Russes, fuient « l’occupation » et gagnent les villes pro-Kiev

Alors que la ville de Kherson est aux mains des Russes depuis début mars, les autorités ukrainiennes estiment qu’ils pourraient organiser un référendum pour créer une nouvelle république séparatiste pro-russe sur le modèle des républiques autoproclamées de Donetsk et Louhansk. De nombreuses personnes continuent de fuir la zone pour gagner le territoire sous contrôle ukrainien.

Un reportage de nos envoyés spéciaux, Anastasia Becchio et Boris Vichith.

04h41 : Avec les réfugiés du Donbass à Odessa qui espèrent avoir « l’opportunité de rentrer »

Depuis l’intensification des combats dans le Donbass, des dizaines de milliers de personnes ont quitté la région dont les Russes veulent reprendre le contrôle total. À Odessa, nos envoyés spéciaux, Anastasia Becchio et Boris Vichith, ont rencontré une partie de ces déplacés qui espèrent pouvoir rentrer dans leurs villes au plus vite.

Écoutez leurs témoignages ici.

04h33 : Pour l'ancien président brésilien Lula, Zelensky est « autant responsable » de la guerre que Poutine

« Je vois le président ukrainien être applaudi debout par tous les Parlements (du monde). Mais ce type est aussi responsable que Poutine. Une guerre n'a jamais un seul coupable », a déclaré hier le favori de la présidentielle d'octobre au Brésil au Times, rapporte ce matin notre correspondant à Sao Paulo, Martin Bernard.

« Il voulait la guerre. S'il n'en voulait pas, il aurait négocié un peu plus », a-t-il ajouté.

Lula a également jugé le comportement de Volodymyr Zelensky « étrange » : « on dirait qu'il fait partie d'un spectacle. Il est à la télé matin, midi et soir, au Parlement anglais, français, allemand, comme s'il était en campagne. Il devrait être plus préoccupé par la table des négociations ».

02h00 : Les renseignements américains aident l'Ukraine à abattre des généraux russes, affirme le New York Times

Washington a fourni des détails concernant les mouvements de troupes prévus par la Russie à Kiev, ainsi que l'emplacement et d'autres détails sur les quartiers généraux militaires mobiles de la Russie. L'Ukraine, ayant recoupé ces informations avec ses propres renseignements, a mené des frappes et d'autres attaques dans lesquelles des officiers russes ont trouvé la mort, indique le journal.

Les efforts de renseignement de Washington pour aider l'Ukraine au plus près, dans les combats, se sont notamment « concentrés sur la détermination de la localisation et d'autres détails sur les quartiers généraux mobiles de l'armée russe, qui se déplacent régulièrement », écrit le quotidien américain.

01h36 : La Russie annonce un cessez-le-feu à Marioupol, tout en bombardant d'est en ouest

La Russie a annoncé un cessez-le-feu unilatéral de trois jours à partir d'aujourd'hui dans l'aciérie Azovstal du port ukrainien de Marioupol pour évacuer les civils, tout en multipliant les bombardements, de l'est jusqu'à des régions proches de la Pologne et de la Hongrie.

« Les forces armées russes vont ouvrir un couloir humanitaire de 08h00 à 18h00 heure de Moscou (de 05h00 à 15h00 GMT) les 5, 6 et 7 mai à partir du site de l'usine métallurgique Azovstal pour évacuer des civils », a indiqué hier soir le ministère de la Défense dans un communiqué.

« Sur cette période, les forces armées russes et les unités de la République populaire du Donetsk (unilatéralement proclamée par les séparatistes prorusses, NDLR) vont cesser le feu et les hostilités unilatéralement », a-t-il poursuivi, assurant que les civils ayant trouvé refuge dans l'usine seraient autorisés à gagner la Russie ou les territoires contrôlés par Kiev.

01h12 : Emmanuel Macron et Narendra Modi appellent à une « cessation immédiate des hostilités » en Ukraine

« La France et l'Inde ont exprimé leur profonde préoccupation quant à la crise humanitaire et au conflit en cours en Ukraine », ont souligné les deux dirigeants dans une déclaration conjointe à l'issue d'un entretien et d'un dîner de travail à l'Élysée.

« Les deux pays ont condamné sans équivoque le fait que des civils aient été tués en Ukraine, et appelé à une cessation immédiate des hostilités afin que les parties se réunissent pour promouvoir le dialogue et la diplomatie et pour mettre fin immédiatement aux souffrances de la population », ont-ils ajouté.

(Avec AFP et Reuters)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles