Publicité

[En direct] Le Canada sanctionnera bientôt des colons de Cisjordanie et les dirigeants du Hamas

L'armée israélienne a pilonné la bande de Gaza où des dizaines de personnes ont été tuées ce dimanche 4 février. Les craintes s'amplifient face à une possible offensive militaire contre la ville surpeuplée de Rafah qui abrite plus d'un million de déplacés palestiniens. Le Hamas dit avoir besoin de plus de temps pour étudier une proposition d'une seconde trêve dans sa guerre avec Israël.

Ce qu'il faut retenir

Les armées américaines et britanniques ont mené des frappes contre 36 cibles liées aux Houthis au Yémen au lendemain de frappes américaines en Irak et en Syrie qui ont visé les Gardiens de la révolution iraniens.

Des frappes aériennes ont visé Rafah, alors que les craintes s'amplifient face à une possible offensive militaire contre cette ville surpeuplée, à la frontière fermée avec l'Égypte. Plus d'un million de déplacés palestiniens, menacés par les pénuries et les épidémies, s'entassent désormais dans des abris et des campements de fortune.

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken est attendu dimanche au Moyen-Orient pour soutenir les tractations sur une nouvelle trêve entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas. Il doit se rendre au Qatar, en Égypte, en Israël, en Cisjordanie occupée et en Arabie saoudite.

Les horaires sont donnés en temps universel (Paris-1),

21h57 : [Reportage] Au Liban, la ville de Tyr épargnée par les frappes, mais destination des déplacés


Lire la suite sur RFI