On est en direct (France 2 ) Constance : "La veille de l'émission, je ne dors pas, à cause du stress"

·1 min de lecture

Où écrivez-vous votre chronique ? Au milieu de vos moutons, en Picardie, où vous vivez ?

Constance : Quasiment. La production m’envoie des phrases tirées de l’actualité le jeudi, à 13 h pile. Je lis, je commence à élaborer une chronique à partir de celles qui m’inspirent Puis je pars m’aérer une petite heure avec mes chiens. J’en profite pour faire un coucou à mes moutons. Après, je me mets à écrire. Jusqu’au samedi matin. On fait une répétition à 20 h 30. Un trait noir au-dessus des yeux, une petite robe à fleurs, et j’entre dans le personnage de Constance.

À lire également

On est en direct (France 2) Qui est AZ, la nouvelle recrue de Laurent Ruquier ?

Avez-vous négocié auprès de la production une chambre d’hôtel et une prime pour compenser l’heure tardive de votre chronique ?

Même pas ! Flûte, j’aurais dû ! Déjà, la veille, je ne dors pas, à cause du stress. Et quand on sort de l’émission, aux alentours de 4 h du matin, j’ai faim à en démonter mon réfrigérateur !

Quel a été votre déclic pour monter sur scène et faire rire ?

Petite, j’étais infiniment timide. Une maîtresse a conseillé à ma mère de m’inscrire au théâtre. Dès le premier cours, j’ai compris que j’avais trouvé ma place... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi