Covid : 98.395 morts en France, la pression hospitalière se renforce

·1 min de lecture

Les vaccins anti-Covid d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson sont chacun sous le coup d'une enquête, selon le régulateur européen vendredi. Parmi les 10 millions de Français vaccinés contre le Covid-19, ceux de moins de 55 ans qui ont reçu une première dose d'AstraZeneca devront recevoir une seconde d'un autre vaccin, Pfizer ou Moderna, selon la HAS. Pendant ce temps, la polémique ayant suivi la diffusion d'un reportage de M6 sur des dîners clandestins a conduit à la garde à vue ce vendredi de Christophe Leroy et Pierre-Jean Chalençon.

En France, après une légère baisse du nombre de patients en réanimation, la pression hospitalière s'est renforcée, vendredi. Dans le monde, le président brésilien Jaïr Bolsnaro va faire l'objet d'une enquête concernant la gestion controversée de l'épidémie par son gouvernement, tandis qu'à près de 100 jours des JO de Tokyo, de nouvelles restrictions sont annoncées au Japon.

Les principales informations à retenir

Soupçonnés de dîners clandestins, Christophe Leroy et Pierre-Jean Chalençon ont été placés en garde à vue Les moins de 55 ans ayant reçu une première dose d'AstraZeneca recevront une deuxième de Pfizer ou Moderna Avec plus de 5.750 patients en réanimations, la pression hospitalière se renforce Au Brésil, le gouvernement de Bolsonaro va faire l'objet d'une enquête sur la gestion de la pandémie L'Agence européenne des médicaments enquête sur les vaccins d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson

Christophe Leroy et Pierre-Jean ...


Lire la suite sur Europe1