Covid : 74.106 morts, la pression s'accentue sur l'hôpital

·1 min de lecture

L’hypothèse d’un troisième confinement en France, qui avait pris corps ces derniers jours, s’est finalement éloignée, du moins pour l’instant. Emmanuel Macron a en effet fait savoir lundi qu’il ne prendrait pas la parole cette semaine, même si les chiffres de l’épidémie de coronavirus reste inquiétants. Mardi on compte 74.106 morts en France, alors que les hospitalisations et les réanimations poursuivent leur lente hausse. Par ailleurs, le ministre de la Santé Oliver Véran a annoncé mardi que le délai entre les deux doses du vaccin Pfizer sera maintenu à "3 ou 4 semaines".

Au niveau mondial, la pandémie continue de faire des ravages, tant humains qu'économiques. Selon le FMI, le PIB mondial sera amputé de 22.000 milliards de dollars entre 2020 et 2025. Certains pays durcissent pourtant leurs mesures sanitaires, à l'instar de l'Allemagne qui envisage désormais de réduire à "presque néant" le trafic international aérien à destination de son territoire. Dans d’autres pays, les mesures restrictives sont mal accueillies, notamment aux Pays-Bas, qui a connu sa deuxième nuit d’émeutes. Aux Etats-Unis, le nouveau président Joe Biden a fait part de son optimisme, évoquant une immunité collective "d’ici à l’été".

Les principales infos à retenir :

74.106 morts, hausse des hospitalisations et des réanimations Le délai de trois ou quatre semaines entre deux doses du vaccin Pfizer est finalement maintenu Un troisième confinement ne sera pas annoncé cette semaine en France Les Pa...
Lire la suite sur Europe1