Coronavirus: Le chômage partiel concerne un Français sur quatre

Toute l'actualité liée à l'épidémie de coronavirus en France et dans le monde. Photo prise devant l'hôpital Henri Mondor à Créteil, dans le Val-de-Marne. (Photo: LUDOVIC MARIN / AFP)

CORONAVIRUS - “Crise sanitaire mondiale majeure de notre époque”, selon l’OMS, pire crise mondiale depuis 1945 selon l’ONU, la pandémie de Covid-19 progresse et son nombre de victimes s’alourdit de jour en jour. Partie en décembre de Chine où elle semble maîtrisée, elle frappe particulièrement l’Europe -où l’Italie et l’Espagne subissent le plus lourd bilan-, mais aussi les États-Unis et l’Iran.

En France et un peu partout dans le monde, des mesures drastiques sont prises, faute de vaccin ou de traitement éprouvé, pour limiter la propagation de l’épidémie (confinement, quarantaines, fermeture des frontières...) mettant à mal bon nombre de secteurs économiques. Plus de la moitié de l’humanité est désormais en confinement plus ou moins strict.

> Ci-dessous, les principales informations à retenir:

  • Après une lueur d’espoir dimanche, les chiffres du nombre de morts quotidiens recensés en France sont repartis à la hausse lundi. Le nombre est grimpé à 8911, soit 833 décès de plus en 24 heures. “Nous ne sommes pas encore au pic épidémique”, a précisé mardi matin le ministre de la Santé Olivier Véran. Localement, des préfets ont commencé à durcir les règles du confinement qui “va durer”, a souligné Edouard Philippe.

  • En Grande-Bretagne, qui a essuyé mardi son pire bilan quotidien et franchi la barre des 6000 morts, le Premier ministre Boris Johnson est hospitalisé en soins intensifs. Un porte-parole de Downing Street a indiqué qu’il était conscient et respirait sans assistance. C’est le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab qui le remplace.

  • En Espagne, le bilan est reparti à la hausse mardi après quatre jours de baisse, avec 743 morts qui portent le total à 13.798. Aux États-Unis, qui avaient dépassé lundi la barre des 10.000 morts, le très touché Etat de New York déplore son pire bilan avec 731 morts en 24 heures.

A lire sur Le HuffPost: Ce que disent les courbes de cas, morts et hospitalisations

> Retrouvez ci-dessous, les informations sur le coronavirus en France et à travers le monde:

02h30: Près de 2000 morts en 24 heures aux États-Unis

Près de 2000 personnes contaminées par le nouveau coronavirus sont mortes aux États-Unis au cours des dernières 24 heures, selon le comptage mardi à 20H30 de l’université Johns Hopkins. Il s’agit du pire bilan journalier dans le monde depuis le début de la pandémie. 

Cette progression record (+1939 exactement) y porte à 12.722 le nombre total de décès recensés. La première puissance mondiale se rapproche ainsi des deux pays les plus endeuillés jusqu’ici, Italie (17.127 morts) et Espagne (13.798).

Le pays compte par ailleurs à lui seul plus d’un quart des cas officiellement déclarés à travers le monde: 396.223 au total, soit 29.609 de plus sur une journée, selon les chiffres de Johns Hopkins, actualisés en continu. 

00h00: Trump menace de suspendre la contribution américaine à l’OMS

Donald Trump a menacé mardi de suspendre la contribution américaine à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), dénonçant sa gestion de la pandémie du coronavirus et une attitude à ses yeux trop favorable à Pékin.

“Nous allons suspendre (le versement) des sommes destinées à l’OMS”, a déclaré le président des États-Unis lors de son point de presse quotidien depuis la Maison Blanche. Quelques minutes plus tard, cependant, il a fait machine arrière en affirmant qu’il souhaitait seulement étudier cette possibilité.

“Je ne dis que pas que je vais le faire mais nous allons examiner cette possibilité”, a-t-il déclaré. “Tout semble très favorable à la Chine, ce n’est pas acceptable”, a-t-il déclaré, sans autres précisions.

21h50: La Mayenne commande un masque par habitant

Le département de la Mayenne a décidé de commander 300.000 masques, fabriqués localement, soit un par habitant, a annoncé ce mardi soir l’institution dans un communiqué.

“Le Conseil départemental de la Mayenne, présidé par Olivier Richefou, a fait le choix de lancer une commande exceptionnelle pour la fabrication de 300.000 masques en tissu lavable et réutilisables qui pourront être distribués dès le début du mois de mai à l’ensemble de la population mayennaise”, indique le communiqué.

“La commande a été réalisée auprès de l’entreprise mayennaise TDV Industries sur la base d’un prototype ayant reçu l’agrément de la Direction Générale de l’Armement (DGA)”, précise le texte, selon lequel cette initiative constitue “une première en France à l’échelle d’un département”.

“Suite aux déclarations de l’Académie de médecine et aux récentes inflexions du gouvernement, nous comprenons qu’il n’y aura pas de déconfinement sécurisé sans port de masques”, explique l’institution dans ce communiqué.

20h45: La saison de rugby arrêtée avant la fin?

Selon Rugbyrama, Bernard Laporte, le président de la Fédération française de rugby a évoqué l’hypothèse de voir la saison s’achever sans aller à son terme. Il s’agit “d’un risque fort”, a-t-il déclaré lors d’une réunion avec la Ligue nationale de rugby.

19h50: Un salarié sur quatre est au chômage partiel

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé que 5,8 millions de Français sont aujourd’hui au chômage partiel, ce qui correspond à un salarié sur quatre.

En termes de coût, “si toutes les entreprises qui ont fait la déclaration pour les 5,8 millions de salariés utilisent le chômage partiel pleinement pendant trois mois, le coût au bout de trois mois sera de 19,7 milliards d’euros”, a indiqué la ministre lors d’une visioconférence au Sénat.

19h30: Le cap des 10.000 morts dépassé en France

 

19h20: Suivez le point presse de Jérôme Salomon

 

18h30: Bordeaux va fournir un masque aux 800.000 habitants de son agglomération

La ville et la métropole de Bordeaux ont annoncé mardi leur intention de commander 800.000 masques en tissu pour équiper chacun des habitants de l’agglomération, alors que les initiatives de ce type se multiplient en France.

“Les services de la ville sont entrés en contact avec une dizaine d’entreprises ou fabricants, susceptibles de fournir rapidement, près de 800 000 +masques barrières+ (...) en tissu, lavables et réutilisables, conformes aux normes basiques de protection”, a indiqué la ville dans un communiqué.

 

18h23: Le nombre de morts baisse à nouveau en Italie

Après être reparti à la hausse lundi, avec 636 décès supplémentaires en 24 heures, le bilan quotidien en Italie est à nouveau en légère baisse ce mardi avec 604 nouveaux décès ainsi qu’une baisse du nombre de cas recensés.

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

 

18h13: Le bouclage de Wuhan levé, des centaines de personnes se pressent à la gare

Des centaines de passagers s’apprêtaient à quitter Wuhan en train, a constaté l’AFP dans la nuit de mardi à mercredi, au moment où les autorités levaient le bouclage imposé depuis deux mois à la ville chinoise berceau de l’épidémie de Covid-19.

A minuit heure locale (18h en France ce mardi), les autorités ont levé les restrictions qui empêchaient de quitter Wuhan, signe d’un pas vers une fin de crise sanitaire en Chine. Depuis le 23 janvier, les personnes présentes dans cette municipalité de 11 millions d’habitants du centre du pays ne pouvaient pas sortir des frontières de la commune. 

 

17h27: Le Royaume-Uni dépasse la barre des 6000 morts

Le Royaume-Uni déplore aussi un bilan quotidien terrible ce mardi, le pire qu’il ait connu depuis le début de l’épidémie, avec 786 décès supplémentaires en 24 heures. Et dépasse désormais la barre des 6000 morts.

Au total, 6159 patients sont morts à l’hôpital après avoir été testés positifs au Covid-19, a indiqué le ministère de la Santé. 213.181 personnes ont été testées au Covid-19 dont 55.242 se sont révélées positives.

17h10: L’Etat de New York enregistre son pire bilan quotidien avec 731 morts

C’est un bilan extrêmement lourd que connaît l’Etat de New York, épicentre de la pandémie de coronavirus aux Etats-Unis. 731 décès supplémentaires ont été recensés en 24 heures selon les chiffres dévoilés par le gouverneur mardi. Ce sont les pires enregistrés par l’Etat déjà lourdement endeuillé.

Lundi, les Etats-Unis, pays qui compte le plus de cas recensés de Covid-19 dans le monde, ont dépassé les 10.000 morts.

15h59: Le gouvernement “travaille” sur le déconfinement “mais ça n’est pas pour demain”

Le premier ministre Edouard Philippe a insisté à l’Assemblée sur le fait que “l’heure du confinement va durer”. “C’est tout à fait difficile à supporter pour beauvoup de Français, j’en ai parfaitement conscience”, a-t-il admis. 

Le chef du gouvernement a aussi souligné qu’il “parle peu de ce déconfinement” même si le gouvernement est “en train” de plancher sur la question.

 

17h27: Le Royaume-Uni dépasse la barre des 6000 morts

Le Royaume-Uni déplore aussi un bilan quotidien terrible ce mardi, le pire qu’il ait connu depuis le début de l’épidémie, avec 786 décès supplémentaires en 24 heures. Et dépasse désormais la barre des 6000 morts.

Au total, 6159 patients sont morts à l’hôpital après avoir été testés positifs au Covid-19, a indiqué le ministère de la Santé. 213.181 personnes ont été testées au Covid-19 dont 55.242 se sont révélées positives.

17h10: L’Etat de New York enregistre son pire bilan quotidien avec 731 morts

C’est un bilan extrêmement lourd que connaît l’Etat de New York, épicentre de la pandémie de coronavirus aux Etats-Unis. 731 décès supplémentaires ont été recensés en 24 heures selon les chiffres dévoilés par le gouverneur mardi. Ce sont les pires enregistrés par l’Etat déjà lourdement endeuillé.

Lundi, les Etats-Unis, pays qui compte le plus de cas recensés de Covid-19 dans le monde, ont dépassé les 10.000 morts.

15h59: Le gouvernement “travaille” sur le déconfinement “mais ça n’est pas pour demain”

Le premier ministre Edouard Philippe a insisté à l’Assemblée sur le fait que “l’heure du confinement va durer”. “C’est tout à fait difficile à supporter pour beauvoup de Français, j’en ai parfaitement conscience”, a-t-il admis. 

Le chef du gouvernement a aussi souligné qu’il “parle peu de ce déconfinement” même si le gouvernement est “en train” de plancher sur la question.

 

15h45: Macron remercie les habitants de Seine Saint-Denis pour leur respect du confinement

Emmanuel Macron est arrivé mardi après-midi en Seine Saint-Denis pour rencontrer des professionnels de la santé et de l’accompagnement social. “Dans un département où il y a beaucoup de pauvreté, les habitants respectent le confinement de manière remarquable. Vraiment, je les en remercie”, a déclaré le chef de l’Etat peu après son arrivée à la Maison de santé pluridisciplinaire de Pantin.

Il a aussi été interpellé sur le manque d’équipements pour les soignants. Un responsable lui a expliqué qu’ils manquaient de certains équipements de base, avec “de grosses difficultés pour les surblouses”. “Je n’en n’ai pas assez”, a témoigné une infirmière, en indiquant qu’elle lavait ses deux blouses “tous les soirs” pour les porter à tour de rôle.

Emmanuel Macron lui a répondu qu’elles faisaient un travail “formidable” et que l’Etat cherchait à les “soulager” en “démultipliant” la production et les importations. “Même les plans les mieux pensés n’avaient pas envisagé que les pays seraient touchés en même temps”, a-t-il ajouté pour justifier le déficit de masques et d’équipements. “Ce qu’on pensait sans valeur il y a six mois ou un an, d’un seul coup” est devenu rare, selon lui.

 

15h09: “La généralisation du port du masque n’est pas actée”, rappelle Véran

A l’Assemblée nationale mardi après-midi, le ministre de la Santé Olivier Véran a souligné que “la généralisation du port du masque n’est pas actée”, assurant qu’“aucune décision de recommandation [...] pour la population générale” n’avait encore été tranchée.

 

 

13h13: Plus de 200.000 candidats pour travailler dans les champs et autres secteurs prioritaires

Plus de 200.000 personnes ont répondu à l’appel national lancé pour compenser le manque de travailleurs saisonniers dans l’agriculture et d’autres secteurs de production jugés prioritaires comme l’agroalimentaire et la logistique, a indiqué le ministre de l’Agriculture et de l’alimentation mardi.

“Après l’appel que j’avais lancé, aujourd’hui il y a plus de 200.000 personnes qui ont répondu, et nous avons 5000 recruteurs qui sont en train d’organiser le travail”, a déclaré le ministre Didier Guillaume sur France 2 en évoquant la plate-forme https://mobilisationemploi.gouv.fr/ lancée notamment par Pôle emploi.

 

13h: Comment la mairie de Paris justifie l’interdiction du jogging en journée

Sur BFMTV, le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, a expliqué les raisons qui ont poussé la municipalité et la préfecture de police a interdire la course à pied entre 10h et 19h dans la capitale.

 

 

12h20: L’Académie de médecine pour un déconfinement par région

L’Académie nationale de médecine prône un futur déconfinement par région, avec de strictes restrictions sur les déplacements et le maintien de mesures de “distanciation sociale”, dans une recommandation reçue mardi.

Elle recommande ainsi que “la sortie du confinement soit décidée sur la base de la région et non par classe d’âge (et) que cette sortie ne soit autorisée que dans les régions dans lesquelles une décroissance nette du nombre des patients Covid-19 devant être hospitalisés et un retour des besoins de réanimation à l’état pré-épidémique sont observés”.

11h50: Après quatre jours de baisse, le bilan quotidien repart à la hausse en Espagne

Le bilan quotidien de la pandémie de coronavirus est reparti à la hausse mardi en Espagne, après quatre jours de baisse, avec 743 morts qui portent le total à 13.798, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Le nombre de cas déclarés en 24 heures a lui aussi augmenté plus rapidement, de 4,1% contre 3,3% la veille, pour atteindre 140.510 dans le pays le plus frappé par le Covid-19 derrière l’Itallie. Cependant les experts du ministère avaient déjà relevé la semaine dernière que les cas et les morts du week-end n’étaient enregistrés qu’avec retard, ce qui expliquait des inflexions à la hausse en début de semaine.

11h26: Macron attendu en Seine Saint-Denis pour rencontrer des professionnels de la santé

Emmanuel Macron est attendu mardi après-midi en Seine Saint-Denis, l’un des départements les plus touchés par l’épidémie de coronavirus, pour y rencontrer des professionnels de la santé et de l’accompagnement social, a indiqué l’Elysée.

Le chef de l’Etat visitera d’abord la Maison de santé pluridisciplinaire de Pantin, où “il échangera avec les professionnels de santé en charge de l’animation de la structure (médecins généralistes, infirmières, sages-femmes) et la directrice de la CPAM”, a précisé la présidence.

11h22: Les activités sportives interdites à Paris de 10h à 19h

La mairie de Paris et le préfet de police ont annoncé l’interdiction de toute activité sportive individuelle à Paris entre 10H00 et 19H00 à partir de mercredi, dans un communiqué.

La capitale est la première ville à durcir les mesures du confinement après l’appel du gouvernement lundi soir à ne pas relâcher les efforts pour lutter contre le coronavirus qui a fait près de 9000 morts dans le pays.

 

11h: L’état d’urgence déclaré pour 7 régions du Japon, dont Tokyo

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré mardi l’état d’urgence, d’une durée initiale d’un mois, pour Tokyo et six autres régions de l’archipel face à une récente accélération du nombre de cas de Covid-19 dans l’archipel.

L’état d’urgence ne permet pas aux autorités japonaises d’imposer un confinement strict comme dans d’autres pays, mais offre aux gouverneurs régionaux concernés la possibilité d’insister auprès de la population afin qu’elle reste chez elle, ainsi que de demander la fermeture temporaire de commerces non essentiels.

9h20: Boris Johnson a reçu de l’oxygène mais n’est pas placé sous respirateur

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson - qui a passé la nuit en soins intensifs après avoir été diagnostiqué positif au nouveau coronavirus -, a reçu de l’oxygène mais ne se trouve pas sous respirateur, a indiqué mardi un ministre de premier plan, Michael Gove. 

“Le Premier ministre a reçu un soutien en oxygène et il reste sous étroite surveillance”, mais il n’a “pas été placé sous respirateur”, a indiqué Michael Gove, numéro deux de facto du gouvernement, sur la radio LBC. 

9h18: 148.000 Français ont été rapatriés ”à la maison”, selon le gouvernement

“On a ramené 148.000 Français à la maison” depuis le début du confinement, a déclaré mardi le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, en affirmant que seuls “quelques milliers” de ressortissants restaient à rapatrier.

“Nous allons poursuivre les vols affrétés par Air France pour aller les chercher, aux Philippines, au Pérou”, a précisé Jean-Baptiste Lemoyne mardi matin sur l’antenne de France Bleu Provence.

8h40: “Nous ne sommes pas encore au pic épidémique”, avertit Olivier Véran

“Nous sommes encore en phase d’aggravation de cette épidémie”, a déclaré ce mardi sur BFMTV le ministre de la Santé. “On voit que l’aggravation de l’épidémie est en train de se freiner sous l’effet du confinement et des mesures qui ont été mises en place, mais elle se poursuit, donc nous ne sommes pas au bout de nos efforts”.

 

"Mon message c'est de dire que le confinement continue plus que jamais, il est plus que jamais nécessaire parce que l'épidémie poursuit sa route, parce qu'il y a toujours plus de malades", a-t-il insisté.

8h30: en Nouvelle-Zélande, le ministre de la Santé brave le confinement pour aller à la plage 

Le ministre néo-zélandais de la Santé, David Clark, a reconnu mardi avoir violé les règles du confinement en se rendant en famille à la plage, une escapade “idiote” à 20 kilomètres de son domicile qu’il a regrettée mais qui ne lui coûtera pas pour l’heure son poste, la Première ministre ayant choisi de le confirmer à la coordination des efforts nationaux contre le Covid-19.

En Nouvelle-Zélande, le confinement est imposé à tout le pays depuis deux semaines pour endiguer le nouveau coronavirus. Il a reconnu qu’il s’agissait d’une violation des règles qui exigent de rester près de son domicile, alors même que sa fonction commande l’exemplarité. “Au moment où nous demandons aux Néo-Zélandais des sacrifices historiques, je leur ai fait faux bond”, a-t-il expliqué. “J’ai été idiot et je comprends que les gens m’en veuillent.”

La Première ministre Jacinda Ardern a affirmé que dans des circonstances normales, elle aurait limogé M. Clark. Mais elle a simplement décidé de le démettre de son rôle d’adjoint aux Finances et de le rétrograder dans la hiérarchie des membres de son gouvernement. “Ce qu’il a fait était mal, et il n’a aucune excuse”, a-t-elle dit.

“Mais à l’heure actuelle, ma priorité est notre combat collectif contre le Covid-19. Nous ne pouvons nous permettre une déstabilisation du secteur de la santé ou de notre politique. Pour cette raison, et pour cette seule raison, le Dr Clark sera maintenu à son poste”, a-t-elle dit.

Dimanche, la cheffe des services sanitaires écossais, Catherine Calderwood, a démissionné pour avoir contrevenu à sa propre recommandation de rester chez soi pour éviter au virus de se propager. Elle a reconnu s’être rendue à deux reprises dans sa résidence secondaire.

8h10: en France, pas de ruée sur l’apéro pendant le confinement

La fermeture des bars, cafés et restaurants pour freiner l’épidémie de coronavirus a porté un coup sévère à la consommation d’alcool en France, tout comme l’annulation de nombreux festivals. Un coup d’arrêt que les ventes en supermarchés n’ont pas compensé, à en croire une étude du cabinet Nielsen.

Si le confinement a entraîné “des achats jamais vus en grande distribution”, les consommateurs constituant stocks de pâtes et de farine, il n’a pas entraîné de phénomène similaire sur le rayon alcools, en dépit de l’interdiction d’ouverture des débits de boisson, selon cette étude du cabinet Nielsen.

 

Habituellement, mars “est un mois moyen pour les ventes d’alcools hors-domicile, sauf pour bières et whiskies lors de la Saint-Patrick (le 17 mars)”, souligne Mathieu André-Febrero, un des experts de Nielsen. Avec la fermeture nationale mise en place à compter du 15 mars, le mois a ”été amputé de moitié, mais les volumes perdus (17 millions de litres de bières et 1,3 million de litres de spiritueux) n’ont pas été reportés mécaniquement sur les magasins”, souligne l’étude.

Si lors des douze jours qui ont précédé la mise en place du confinement, les ventes d’alcool en supermarchés ont progressé de 12,4%, elles ont reculé de 16,1% (en valeur) lors des 12 jours qui ont suivi. Le phénomène des “apéros virtuels”, via des applications comme Zoom ou Skype, “s’avère marginal” en France, selon l’étude.

8h10: Les livraisons des masques commandés en Chine s’échelonneront jusqu’à la fin juin

Le pont aérien entre la France et la Chine “se déroule”, selon Jean-Yves Le Drian. Le ministre des Affaires étrangères a indiqué ce lundi 6 avril que les masques commandés par la France en Chine pour lutter contre le coronavirus seront livrés par toute une série de vols d’ici la fin juin.

 

> Retrouvez notre article complet en cliquant ici

 7h50: Lancement en France d’un test avec du plasma de patients guéris

Un essai clinique consistant à transfuser du plasma sanguin de personnes guéries du Covid-19 vers des “patients en phase aiguë de la maladie” démarre ce mardi 7 avril en France, ont annoncé samedi les établissements chargés de le conduire, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), l’Etablissement français du sang (EFS) et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

“Le plasma des personnes qui ont guéri du Covid-19 contient ces anticorps que leur organisme a développés. Ces anticorps pourraient aider les patients en phase aiguë de la maladie à lutter contre le virus”, espèrent-ils. Cet essai clinique, dénommé Coviplasm, sera mené par la professeure Karine Lacombe et le professeur Pierre Tiberghien.

 

Des prélèvements ciblés auront lieu à partir de mardi en Ile-de-France, dans le Grand-Est et en Bourgogne-Franche-Comté auprès d’environ 200 patients guéris depuis au moins 14 jours. “Les patients guéris du Covid-19 seront ainsi invités personnellement à donner leur plasma à l’EFS”, selon le communiqué.

L’essai clinique comptera 60 patients dans des hôpitaux parisiens, dont “la moitié bénéficiera de l’apport en plasma-convalescent”. “Une première évaluation pourra être rendue deux à trois semaines après le début de l’essai clinique”, qui pourra être élargi en fonction des résultats.

 

L’EFS va par ailleurs chercher la présence d’anticorps contre le coronavirus “dans un échantillon représentatif des donneurs de sang venant faire un don pendant une période précise”, pour “obtenir une image de la propagation du virus en France”.

Le plasma de convalescents, partie liquide du sang qui concentre les anticorps après une maladie, s’est déjà avéré efficace, dans des études à petite échelle, contre d’autres maladies infectieuses comme Ebola ou le Sras. L’agence américaine du médicament, la Food and Drug Administration, a donné son feu vert pour tester de tels traitements face au coronavirus. Des tests sont également menés en Chine.

6h50: Forte inquiétude pour Boris Johnson, en soins intensifs

L’admission du Premier ministre Boris Johnson en soins intensifs suscite une forte inquiétude au Royaume-Uni et au-delà, et montre à quel point le coronavirus peut durement atteindre des sujets en bonne santé, qu’ils soient anonymes ou puissants.

Lundi, “au cours de l’après-midi, l’état de santé du Premier ministre s’est détérioré et, sur le conseil de son équipe médicale, il a été transféré au service des soins intensifs de l’hôpital”, selon son porte-parole. Diagnostiqué positif au Covid-19 le 27 mars, le chef de gouvernement conservateur avait refusé de s’arrêter de travailler, depuis ses appartements de Downing Street.

Au bout de 10 jours, dimanche, il avait été hospitalisé “pour des examens”. Une “mesure de précaution”, officiellement. Le lendemain, il n’allait pas mieux, bien au contraire. “Cela ne fait aucun doute que la tournure prise par les événements signifie que Boris Johnson est gravement malade”, estimait lundi soir Derek Hill, professeur d’imagerie médicale à l’University College de Londres, cité par Science Media Centre.

La reine Elisabeth II est tenue informée de l’état de santé de son Premier ministre, selon le Palais de Buckingham. Et Dominic Raab, ministre des Affaires étrangères, le remplace “là où c’est nécessaire”, a précisé le porte-parole de Boris Johnson.

4h30: En Chine, aucun décès pour la première fois depuis le début de l’épidémie

La Chine n’a recensé aucun nouveau décès du Covid-19 au cours des dernières 24 heures, ont annoncé mardi les autorités, trois mois après le premier mort enregistré dans ce pays.

Le géant asiatique, où le nouveau coronavirus est apparu fin 2019, avait fait état d’un premier décès le 11 janvier dernier. Depuis, 3.331 personnes ont succombé à la maladie dans le pays.

Après avoir dépassé la centaine courant février, le nombre quotidien de nouveau décès s’est régulièrement réduit depuis pour tomber à un seul mort annoncé lundi par le ministère de la Santé, puis zéro mardi.

Les nouveaux cas de contamination diminuent aussi constamment depuis début mars, mais le pays est confronté à une deuxième vague d’infections importées de l’étranger, avec près d’un millier de cas cumulés, selon le ministère.

L’organisme a fait état mardi de 32 nouveaux cas de contamination, tous d’origine importée. Les autorités ont aussi dénombré 30 nouveaux patients asymptomatiques, portant le total à 1.033.

 3h00: Le bilan dépasse les 10.000 morts aux États-Unis

Les États-Unis, qui ont dépassé les 10.000 morts du nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie, ont recensé 1.150 décès supplémentaires en 24H, selon le comptage lundi soir à 20H30 de l’université Johns Hopkins.

 

Le pays dénombre officiellement plus de 366.000 cas d’infection (quasiment 30.000 cas supplémentaires en 24 heures) et déplore 10.783 décès au total, selon cette base de données actualisée en continu.

Les États-Unis sont le pays du monde qui compte, de très loin, le plus de cas officiellement déclarés de Covid-19. Le nombre de décès causés par la maladie dans le pays augmente depuis plusieurs jours de plus de 1.000 morts quotidiennement, se rapprochant ainsi peu à peu du bilan déploré en l’Italie (16.523 morts) et en Espagne (13.005).

A voir également sur Le HuffPost: Olivier Véran, point de situation coronavirus du lundi 6 avril

LIRE AUSSI:

Comment la fin du confinement à Wuhan va se dérouler

Coronavirus: Les travailleuses du sexe réclament un fonds d'urgence

This article originally appeared on HuffPost.