Covid-19 en France : "Nous pourrons vacciner un million de personnes d’ici fin janvier"

·3 min de lecture

Couvre-feux, vaccins, perspectives pour la restauration, la culture ou bien les stations de ski... Le Premier ministre, Jean Castex, aux côtés du ministre de la Santé, Olivier Véran, a dressé, jeudi, un état des lieux des mesures sanitaires, alors que l'épidémie de Covid-19 circule toujours activement en France.

Alors que plus de 25 000 cas de Covid-19 ont été enregistrés en 24 heures en France, le Premier ministre, Jean Castex a tenu une conférence de presse, jeudi 7 janvier, avec le ministre de la Santé, Olivier Véran, afin de défendre la stratégie vaccinale du gouvernement, objet de critiques, et tenté de "donner le plus de visibilité possible" aux secteurs les plus touchés dont la restauration, la culture et le tourisme.

  • Les plus de 75 ans pourront se faire vacciner "à partir de lundi 18 janvier" a annoncé Jean Castex. "Nous pourrons vacciner un million de personnes d’ici fin janvier". L'objectif de la campagne française reste de "vacciner en priorité et le plus vite possible les 15 millions de personnes âgées ou atteintes d'une pathologie chronique", a déclaré le Premier ministre, tout en reconnaissant qu'elle avait démarré plus lentement qu'ailleurs. "Tout le monde ne pourra pas être vacciné tout de suite en France" a-t-il précisé.

  • "La vaccination sera également ouverte aux personnes handicapées hébergées dans des établissements spécialisés". Jean Castex a annoncé que 45 000 personnes ont été vaccinées en France au cours des cinq derniers jours. Le vaccin est notre "principale source d’espoir" pour sortir de cette crise a-t-il martelé. "Nous en avons commandé beaucoup plus que nécessaire" pour avoir "une marge de sécurité".

  • Les autorités sanitaires ont approuvé le report de l'administration du rappel du vaccin Pfizer, qui peut être effectué jusqu'à six semaines après la première, ce qui permettra de disposer dans un premier temps d'un plus grand nombre de doses pour la première infection, a annoncé le ministre français de la Santé, Olivier Véran.

  • Il n’y aura pas de réouverture des bars et restaurants avant "a minima mi-février". Il y aura un point le 20 janvier pour voir si une réouverture "début février" des théâtres, cinémas, stations de ski et remontées mécanique est possible. Pour les aides qui seront versées aux entreprises au titre du mois de décembre, "le formulaire sera mis en ligne dès le 15 janvier", a promis Jean Castex.

  • Le Premier ministre a souligné la gravité de la situation en France qui est "loin d’être revenu à la normale" et qui a même "tendance à progresser". "Nous observons une pression très forte sur notre système hospitalier" a-t-il poursuivi, estimant que la situation dans l’est du pays ainsi qu’en Guyane était particulièrement inquiétante. Dix départements supplémentaires pourraient voir le couvre-feu passer à 18 h. La décision sera prise vendredi.

  • Tous les laboratoires sont mobilisés en France pour traquer la variante du coronavirus découverte au Royaume-Uni et qui est "jusqu'à 70 % plus contagieuse", a indiqué, pour sa part Olivier Véran. Le Premier ministre Jean Castex a souligné que le variant anglais était "responsable d’une aggravation importante de l’épidémie en Angleterre". Il serait également plus contagieux chez les enfants. La frontière avec le Royaume-Uni restera fermée "jusqu'à nouvel ordre", a annoncé Jean Castex.