Cinq ans après les attentats, des commémorations du 13-Novembre en comité restreint

·1 min de lecture

À l'occasion du cinquième anniversaire des attentats du 13 novembre 2015, qui avaient fait 130 morts et 350 blessés à Saint-Denis et Paris, plusieurs cérémonies d'hommage aux victimes ont été organisées sur les lieux touchés par ces attaques terroristes. En raison du confinement, les commémorations se sont déroulées en comité restreint.

Le 13 novembre 2015, la France est frappée par les pires attaques terroristes de son histoire, revendiquées par le groupe État islamique. Les attentats, contre la salle de concert du Bataclan, plusieurs bars et restaurants de Paris et près du Stade de France, font 130 morts et plus de 350 blessés.

Cinq ans après, des cérémonies de commémoration ont été organisées vendredi matin sur les lieux des attaques, en "format très réduit" en raison du confinement et en présence du Premier ministre, Jean Castex, accompagné du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et du garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti.

Le chef du gouvernement a déposé une gerbe de fleurs devant le Stade de France, à Saint-Denis, avant de se rendre sur les autres sites de la capitale visés par les attaques les plus meurtrières à s'être déroulées sur le sol français depuis la Seconde Guerre mondiale. Cette matinée d'hommages s'est terminée devant la salle de concert du Bataclan.

Ces lieux devenus symboliques de la violence jihadiste ont été placés sous haute surveillance à l'approche du cinquième anniversaire des attentats, signe que la menace terroriste n'a pas diminué en France, même si elle a sensiblement changé de nature.

La matinée d'hommages détaillée sur notre liveblog :