En direct : les combats acharnés se poursuivent à Severodonetsk

Les combats se poursuivaient mardi pour la prise de contrôle de Severodonetsk, où l'armée russe "détruit la ville", selon un responsable local. L'autre grande bataille est celle des ressources en blé : Washington accuse Moscou de faire un "chantage" aux exportations de blé. Suivez notre direct.

  • 4 h 51 : la lutte pour Severodonetsk se poursuit

Les combats se poursuivaient pour la prise de contrôle de Severodonetsk, où la situation évolue "d'heure en heure" selon Kiev. "Nos héros tiennent leurs positions à Severodonetsk. D'intenses combats de rue se poursuivent", a déclaré le président Volodymyr Zelensky dans sa dernière vidéo, lundi soir.

Les Russes "sont en train de détruire la ville... Comme ils n'ont pas réussi à la prendre en un ou deux jours, ils utilisent des frappes aériennes, de l'artillerie lourde", a témoigné Oleksandr Striouk, responsable de l'administration de Severodonetsk, s'inquiétant d'une évacuation des civils rendue "quasiment impossible" désormais.

  • 23 h 10 : la Russie accusée d'"intimider" les correspondants des médias américains

Les États-Unis ont accusé la Russie d'"intimider" les correspondants des médias américains à Moscou. "Le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué vos collègues pour leur 'expliquer les conséquences de la ligne hostile de leur gouvernement dans la sphère médiatique'", a déclaré à la presse à Washington le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price.

"Soyons clairs, le Kremlin mène une attaque en règle contre la liberté de la presse, l'accès à l'information et la vérité", a-t-il affirmé, dénonçant un "effort clair et flagrant pour intimider des journalistes indépendants".

  • 22 h 53 : Washington juge "crédible" que Moscou "vole" du blé ukrainien

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a jugé "crédibles" les informations selon lesquelles la Russie "vole" les exportations de céréales ukrainiennes, bloquées en raison du conflit, "pour les vendre à son propre profit".

"Tout cela est délibéré", a-t-il dit lors d'une conférence virtuelle sur l'insécurité alimentaire, accusant le président russe Vladimir Poutine de faire du "chantage" pour obtenir une levée des sanctions internationales. Il a estimé que Moscou avait, en outre, commencé à garder ses propres exportations de nourriture, après avoir imposé un "blocus naval en mer Noire qui empêche les récoltes ukrainiennes d'être acheminées" à travers le monde.

Avec AFP et Reuters

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles