Quatre navires chargés de céréales ont quitté les ports ukrainiens

© Oleksandre Gimanov, AFP

Quatre cargos chargés de céréales ont pris la mer dimanche depuis les ports ukrainiens de Tchornomorsk et Odessa. Après les bombardements de vendredi près de la centrale nucléaire de Zaporijjia, le directeur de l'AIEA a fait part de sa préoccupation et a appelé les belligérants à "la plus grande retenue".

  • 22 h 50 : L'actrice américaine Jessica Chastain rencontre le président Volodymyr Zelensky

Dans une image symbolique, l'actrice américaine Jessica Chastain s'est rendue à Kiev, où elle a rencontrzédimanche Volodymyr Zelensky, qui l'a remerciée de son "soutien".

  • 14 h 52 : Amnesty "regrette la douleur causée" par son rapport tout en maintenant ses conclusions

"Amnesty International regrette profondément la détresse et la colère provoquées par notre communiqué de presse sur les tactiques de combat de l'armée ukrainienne", écrit Amnesty International dans un courriel à Reuters. Un rapport publié jeudi et accusant les autorités ukrainiennes de mettre en danger la population civile avait provoqué la colère du président ukrainien et entraîné la démission de la directrice de l'antenne de l'ONG à Kiev.

"La priorité d'Amnesty International dans ce conflit, comme dans tout autre conflit, est de veiller à ce que les civils soient protégés. En effet, ceci est l'unique objectif de la publication de ce dernier rapport. Tout en maintenant entièrement nos conclusions, nous regrettons la douleur causée", poursuit l'ONG.

  • 14 h 19 : Volodymyr Zelensky réclame plus de fermeté face à la "terreur nucléaire" russe

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé dimanche la communauté internationale à réagir plus fermement à ce qu'il qualifie de "terreur nucléaire" russe après le bombardement de la centrale nucléaire de Zaporijjia, dans le sud-est de l'Ukraine.

Lors d'un entretien téléphonique avec le président du Conseil européen Charles Michel, Volodymyr Zelensky a demandé que des sanctions soient prises contre l'industrie et le combustible nucléaires russes, a écrit le chef de de l'État ukrainien sur Twitter.

  • 14 h 05 : les autorités d'occupation russes accusent Kiev d'un nouveau tir sur la centrale de Zaporijjia

L'administration d'occupation russe a affirmé dimanche que l'armée ukrainienne avait endommagé des bâtiments administratifs lors d'une frappe sur la centrale nucléaire de Zaporijjia, cible de tirs dont s'accusent mutuellement Moscou et Kiev.

Dans la nuit de samedi à dimanche, "l'armée ukrainienne a mené une frappe avec une bombe à sous-munitions tirée d'un lance-roquettes multiple Ouragan", ont indiqué les autorités d'occupation de la ville d'Energodar, où se trouve la centrale, dans le sud de l'Ukraine. "Les éclats et le moteur de la roquette sont tombés à 400 mètres d'un réacteur en marche", a affirmé cette source, citée par l'agence russe de presse publique Tass, ajoutant que cette frappe avait "endommagé" des bâtiments administratifs et touché "une zone de stockage de combustible nucléaire usagé". Ces allégations n'ont pas pu être confirmées de source indépendante.

  • 13 h 49 : quatre navires chargés de céréales ont quitté les ports ukrainiens

Quatre navires chargés de céréales ont quitté dimanche les ports ukrainiens d'Odessa et de Tchornomorsk sur la mer Noire, ont annoncé les autorités. "Le deuxième convoi avec des livraisons ukrainiennes vient de partir des ports d'Odessa et de Tchornomorsk : trois navires à partir de Tchornomorsk et un autre à partir d'Odessa", a indiqué le ministère de l'Infrastructure sur Telegram.

Selon lui, les quatre navires en question sont le "Mustafa Necati", le "Star Helena", le "Glory" et le "Riva Wind", avec à leur bord "environ 170 000 tonnes de marchandises liées à l'agriculture".

  • 13 h 06 : le pape voit un "signe d'espoir" dans la reprise des exportations de céréales

Le pape François a salué comme un "signe d'espoir" la reprise des exportations maritimes de céréales ukrainiennes, y voyant la preuve qu'un "dialogue est possible" pour mettre fin à la guerre.

"Je désire saluer avec satisfaction le départ de cargaisons de céréales depuis des ports d'Ukraine. Cette étape démontre qu'il est possible de dialoguer et d'atteindre des résultats concrets qui profitent à tous", a déclaré le souverain pontife devant les fidèles réunis sur la place Saint-Pierre à Rome, à la fin de la traditionnelle prière de l'Angelus.

"Cet événement se présente aussi comme un signe d'espoir, et j'espère de tout cœur que suivant cette voie, il sera possible de mettre fin aux combats et d'arriver à une paix juste et durable", a-t-il ajouté.

  • 12 h 54 : un blessé à la centrale de Zaporijjia

Selon le groupe ukrainien d'énergie Energoatom, un travailleur a été blessé lors de nouveaux bombardements par les forces russes samedi soir sur la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus importante d'Europe.

Energoatom a déclaré sur l'application de messagerie Telegram que le site de stockage de la centrale, où 174 conteneurs de combustible nucléaire usé sont stockés à l'air libre, a été touché par des roquettes.

  • 10 h 05 : le Russe Arkadi Dvorkovitch réélu à la tête de la Fédération internationale des échecs

L'ancien vice-Premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch a été réélu président de la Fédération internationale des échecs (Fide), face à un rival ukrainien qui affirmait que sa position était intenable du fait de la guerre.

Réunies en Inde, un total de 157 fédérations nationales d'échecs sur 179 ont voté en faveur d'Arkadi Dvorkovitch, a annoncé le chef de la commission électorale de la Fide, Roberto Rivello.

Le Russe faisait face au grand maître ukrainien Andrii Baryshpolets, qui n'a recueilli que 16 voix. Cinq délégués se sont abstenus et un vote a été déclaré nul.

Le porte-parole du Kremlin, Dimitri Peskov, a salué une "excellente nouvelle" et une "victoire très significative".

De nombreux responsables russes ont été frappés par des sanctions depuis l'invasion de l'Ukraine en février. Mais Arkadi Dvorkovich, 50 ans, qui a servi sous le président Vladimir Poutine en tant que vice-Premier ministre de 2012 jusqu'à son élection à la présidence de la Fide en 2018, a réussi à conserver son fauteuil.

  • 8 h 20 : un cadre de l'occupation russe meurt après un attentat

Un fonctionnaire de l'administration d'occupation russe dans la région méridionale ukrainienne de Kherson a succombé à ses blessures après un attentat, ont annoncé les autorités locales nommées par Moscou. "Vitali Goura, chef-adjoint de l'administration de Nova Kakhovka, en charge des services communaux, est décédé des suites de ses blessures", a indiqué samedi soir une responsable locale, Katerina Goubareva, relayée sur Telegram par cette administration.

Ce cadre avait été grièvement blessé samedi matin après un "attentat" à son domicile et souffrait de multiples blessures par balles, avait indiqué une source anonyme de cette administration, citée par l'agence Tass.

La localité de Nova Kakhovka, sur le Dniepr et sous contrôle russe, est située à environ 80 km à l'est de la ville de Kherson.

Ces derniers mois, plusieurs fonctionnaires nommés par les Russes dans les territoires ukrainiens qu'ils ont conquis ont été la cible d'attentats.

  • 7 h 50 : le directeur de l'AIEA condamne les bombardements près de la centrale de Zaporijjia

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a condamné les bombardements qui se sont déroulés vendredi près de la centrale nucléaire de Zaporijjia, dans le sud de l'Ukraine.

"Je suis très préoccupé par les bombardements d'hier qui se sont déroulés près de la plus grande centrale nucléaire d'Europe, ce qui souligne le risque extrêmement réel de désastre nucléaire qui menace la santé publique et l'environnement en Ukraine et ailleurs", a déclaré Rafael Grossi dans un communiqué.

Il a également appelé les parties prenantes du conflit à exercer la "plus grande retenue" autour de la centrale.

  • 7 h 30 : un cargo est arrivé samedi au port de Tchornomorsk

Un cargo est arrivé samedi au port ukrainien de Tchornomorsk (sud) sur la mer Noire, pour y charger des céréales pour la première fois depuis l'invasion russe de l'Ukraine le 24 février, ont annoncé les autorités ukrainiennes.

"Aujourd'hui, pour la première fois depuis l'invasion russe, le vraquier 'Fulmar S', battant pavillon de la Barbade, est arrivé au port de Tchornomorsk pour chargement", a déclaré sur Facebook le ministre ukrainien des Infrastructures, Oleksandr Kubrakov, remerciant les Nations unies et la Turquie de leur aide pour établir ce "couloir des céréales" en mer Noire "devenu opérationnel à l'entrée et à la sortie des ports ukrainiens".

  • 7 h : cinq nouveaux cargos chargés de céréales vont partir d'Ukraine

Cinq cargos chargés de céréales prendront la mer au départ des ports ukrainiens de Tchornomorsk et Odessa afin de poursuivre l'exportation des céréales, a annoncé samedi soir le Centre de coordination conjointe (CCC) qui supervise les opérations.

Au total, ces bateaux transportent plus de 161 000 tonnes de maïs et de produits alimentaires vers la Turquie, la Chine et l'Italie, selon le CCC qui suivra leur progression jusqu'à Istanbul, où ils seront inspectés au large avant d'emprunter le Bosphore.

Avec Reuters et AFP