Ukraine : les frappes sur Odessa ne gênent pas les exportations de céréales, selon le Kremlin

© Amr Abdallah Dalsh, Reuters

Les exportations de céréales ukrainiennes depuis le port d'Odessa peuvent avoir lieu, malgré les bombardements de la Russie sur les infrastructures portuaires, a estimé le Kremlin. Alors que la guerre en Ukraine est entrée dans son sixième mois, le ministre russe des Affaires étrangères est au Congo, à la recherche de soutiens. Retrouvez les événements du 25 juillet.

  • 21 h 28 : le président du Guatemala en visite en Ukraine

Le président du Guatemala, Alejandro Giammattei, s'est rendu en Ukraine où il a rencontré son homologue Volodymyr Zelensky qui l'a remercié pour "son soutien à la politique de sanctions contre la Russie".

Après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, Alejandro Giammattei avait fermé l'ambassade du Guatemala à Moscou.

"Je suis heureux que le Guatemala soit prêt à se joindre à la promotion de l'initiative en faveur d'un tribunal spécial qui jugera les crimes commis par la Russie contre le peuple ukrainien", s'est encore félicité le président ukrainien devant des journaliste à Kiev.

  • 20 h 47 : Volodymyr Zelensky appelle l'Europe à "riposter" à la "guerre du gaz" en renforçant les sanctions contre la Russie

"Aujourd'hui, nous avons entendu de nouvelles menaces gazières envers l'Europe. Malgré la concession concernant la turbine pour Nord Stream, la Russie ne va pas reprendre l'approvisionnement en gaz des pays européens, comme elle y est contractuellement obligée", a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans son message vidéo quotidien, commentant l'annonce de Gazprom d'une nouvelle coupe drastique des livraisons de gaz à l'Europe.

  • 17 h 08 : Gazprom annonce une nouvelle coupe drastique des livraisons de gaz à l'Europe

Le géant gazier russe Gazprom a annoncé qu'il réduirait drastiquement, dès mercredi, à 33 millions de m3 quotidiens les livraisons de gaz russe à l'Europe via le gazoduc Nord Stream, arguant de la nécessité de maintenance d'une turbine.

"La capacité productive de la station de compression Portovaïa passera à 33 millions de m3 le 27 juillet à 7 h" (4 h GMT), a indiqué Gazprom sur son compte Telegram, soit environ 20 % des capacités du gazoduc contre environ 40 % actuellement.

La Russie avait déjà coupé à deux reprises le volume de ses livraisons en juin, affirmant que le gazoduc ne pouvait fonctionner normalement sans une turbine qui était en réparation au Canada et qui n'était pas revenue en Russie à cause des sanctions imposées par les Occidentaux.

>> À lire aussi : "Guerre en Ukraine : l’Allemagne, la Russie, le Canada et la turbine à gaz de la discorde"

  • 16 h : le Parquet national financier a ouvert une enquête sur les biens d'oligarques russes en France

Le Parquet national financier a ouvert, le 1er juillet, une enquête visant les biens acquis en France par des oligarques russes proches du président Vladimir Poutine, a-t-on appris lundi de source proche du dossier, confirmant une information du Parisien.

Cette enquête a été confiée à l'Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF). Elle survient après que l'ONG anticorruption Transparency International France (TIF) a déposé une plainte fin mai à Paris pour notamment des faits de "blanchiment" visant de possibles biens mal acquis en France par "des hommes d'affaires et hauts fonctionnaires proches de Vladimir Poutine".

  • 14 h 33 : le Royaume-Uni accueillera l'Eurovision 2023 à la place de l'Ukraine

Le Royaume-Uni s'est mis d'accord avec l'Ukraine, vainqueur de l'Eurovision cette année, pour accueillir en 2023 la prochaine édition du concours de la chanson à sa place en raison de l'invasion russe, a annoncé le gouvernement britannique.

En juin, l'Union européenne de Radio-Télévision (UER), qui organise l'événement, avait estimé que les conditions de sécurité n'étaient pas réunies pour que l'Ukraine organise le concours et avait lancé des négociations avec le Royaume-Uni, arrivé en deuxième position à Turin en mai.

  • 13 h 42 : l'Ukraine s'attend à de premières exportations de céréales "dès cette semaine"

L'Ukraine a déclaré s'attendre à reprendre ses premières exportations de céréales depuis la guerre "dès cette semaine", après la signature d'un accord avec Moscou et malgré le bombardement samedi par l'armée russe du grand port d'Odessa.

"Nous nous attendons à ce que l'accord commence à fonctionner dans les prochains jours et nous prévoyons qu'un centre de coordination sera mis en place à Istanbul dans les prochains jours. Nous préparons tout pour commencer dès cette semaine", a déclaré le ministre ukrainien de l'Infrastructure Oleksandre Koubrakov, lors d'une conférence de presse.

  • 11 h 21 : les frappes russes sur Odessa ne gênent pas les exportations de céréales, selon le Kremlin

Les exportations de céréales ukrainiennes depuis le port d'Odessa peuvent avoir lieu en conformité avec l'accord signé sous l'égide l'ONU, malgré les bombardements de la Russie sur les infrastructures portuaires, a estimé le Kremlin.

Les bombardements "visent uniquement l'infrastructure militaire. Ce n'est pas du tout lié à l'infrastructure utilisée pour la mise en oeuvre de l'accord sur les exportations de céréales, c'est pourquoi ça ne peut ni ne doit gêner le début du processus de chargement", a estimé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

  • 4 h 14 : le ministre russe des Affaires étrangères au Congo

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, est arrivé, dimanche soir, à Oyo, dans le nord du Congo, où il a entamé la deuxième étape de sa tournée africaine débutée au Caire en Égypte. Il s'est efforcé de rassurer ses partenaires égyptiens, quant aux risques d'insécurité alimentaire, en Afrique notamment, après l'accord sur des "couloirs sécurisés" pour les exportations de céréales.

Son avion a atterri vers 22 h 30 (23 h 30 à Paris) à l'aéroport international d'Ollombo, a constaté un journaliste de l'AFP. Le président congolais, Sassou Nguesso, et le ministre Sergueï Lavrov auront des entretiens en tête-à-tête lundi. Depuis que la Russie a envahi l'Ukraine en février dernier, le Congo-Brazzaville s'affiche comme un pays "neutre" dans ce conflit.

  • 0 h 18 : Zelensky appelle ses concitoyens à fêter le Jour de la souveraineté de l'Ukraine

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a appelé ses compatriotes à "être unis et à travailler ensemble pour la victoire", avant de "célébrer pour la première fois le Jour de la souveraineté de l'Ukraine, le 28 juillet".

Avec Reuters et AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles