En direct sur la BBC, un ex-conseiller de Poutine menace le Royaume-Uni d'un bombardement nucléaire

Vladimir Poutine en 2017 - ETIENNE LAURENT / POOL / AFP
Vladimir Poutine en 2017 - ETIENNE LAURENT / POOL / AFP

Invité de l'émission Today de la BBC Radio 4, Sergueï Markov, ancien membre de la Douma russe et également ancien proche conseiller de Vladimir Poutine, s'est inscrit dans l'escalade verbale du Kremlin.

Alors que Vladimir Poutine a déclaré lors d'une allocution télévisée ce mercredi que Moscou était prêt à utiliser "tous les moyens" pour se défendre dans le contexte de la guerre en Ukraine, Sergueï Markov a prévenu les "auditeurs britanniques" qu'ils devaient se tenir prêt "à l'utilisation d'armes nucléaires contre les pays occidentaux, et notamment contre la Grande-Bretagne".

"Quelle merveilleuse façon de commencer la journée que d'entendre le russe Sergueï Markov menacer d'une guerre nucléaire le Royaume-Uni", a ironisé sur Twitter le journaliste du Sunday Times Shaun Lintern.

Les Occidentaux responsables de la guerre

L'ancien conseiller de Vladimir Poutine a néanmoins précisé que l'usage d'une telle arme ne viserait pas l'Ukraine, puisqu'il s'agit d'un pays "frère", mais les pays occidentaux qui utilisent Kiev comme un intermédiaire pour faire la guerre à la Russie selon lui.

Interrogé par le présentateur sur le fait qu'une telle démarche entraînerait un risque de destruction de l'humanité, Sergueï Markov a répondu: "La Russie ne veut pas que tout le monde meurt. Mais nous voulons arrêter la guerre contre la Russie qui se déroule sur le territoire ukrainien", a-t-il précisé, avant d'accuser Joe Biden, Boris Johnson et la nouvelle Première ministre britannique Liz Truss d'être responsables de l'escalade.

"Nous n'allons pas tuer tout le monde, mais nous pouvons tuer beaucoup de personnes dans beaucoup de pays", a-t-il ajouté.

Article original publié sur BFMTV.com