L'incertitude demeure après les législatives, Gabriel Attal maintenu "pour le moment"

Après le succès de la gauche, arrivée dimanche en tête des élections législatives mais sans majorité absolue, le Premier ministre Gabriel Attal a remis sa démission à Emmanuel Macron. Le chef de l'État lui a demandé de rester Premier ministre "pour le moment" afin d'"assurer la stabilité du pays", selon l'Élysée. De son côté, la patronne des Écologistes a estimé Emmanuel Macron "devrait appeler aujourd'hui officiellement le Nouveau Front populaire à lui transmettre un nom de Premier ministre". Retrouvez ici le fil info du 8 juillet.

L'essentiel

  • Au terme des élections législatives, aucune formation politique n'a obtenu de majorité absolue. Vainqueur du scrutin avec 182 sièges, le Nouveau Front populaire (NFP) est talonné par Ensemble (168 sièges), tandis que le RN envoie 143 députés à l'Assemblée, selon les résultats définitifs donnés par le ministère de l'Intérieur.

  • Le Premier ministre Gabriel Attal est reçu lundi à l'Élysée pour remettre sa démission au président Emmanuel Macron, qui lui a demandé de rester à la tête du gouvernement "afin d'assurer la stabilité du pays", a annoncé l'Élysée.

  • Emmanuel Macron "devrait appeler aujourd'hui officiellement le Nouveau Front populaire à lui transmettre un nom de Premier ministre", a déclaré Marine Tondelier, la cheffe des Écologistes.

Avec AFP et Reuters


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Législatives 2024 : pour le Nouveau Front populaire, le plus dur commence
À travers la France, des milliers de personnes célèbrent le score de la gauche aux législatives
Législatives 2024 : les partenaires internationaux saluent la "victoire contre l'extrême droite"