Quatre "mercenaires" tués, deux arrêtés, après l'assassinat du président haïtien

·2 min de lecture

Le président Jovenel Moïse a été assassiné dans la nuit de mardi à mercredi par des hommes armés, dans sa résidence privée. Les réactions internationales se multiplient tandis que le Premier ministre haïtien a déclaré "l'état de siège". Mercredi soir, les autorités ont annoncé que quatre mercenaires impliqués dans le crime avaient été tués et deux autres, arrêtés.

Le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné tôt, mercredi 7 juillet, à son domicile. Un événement qui menace de déstabiliser un peu plus le pays le plus pauvre des Amériques, déjà confronté à une double crise politique et sécuritaire.

L'annonce de cette exécution a été faite par le Premier ministre par intérim, Claude Joseph, qui a déclaré quelques heures plus tard "l'état de siège" pour 15 jours, octroyant des pouvoirs renforcés à l'exécutif.

Voici ce qu'il faut retenir :

  • La Première dame, Martine Moïse, a elle été blessée et évacuée vers la Floride pour y être soignée. Elle est "hors de danger" et "sa situation est stable", a affirmé mercredi soir Claude Joseph à la télévision.

  • Les assassins de Jovenel Moïse étaient des mercenaires "professionnels" s'étant fait passer pour des responsables de l'agence américaine antidrogue, selon l'ambassadeur haïtien aux États-Unis.

  • Quatre "mercenaires" impliqués dans l'assassinat ont été tués et deux autres ont été arrêtés, a annoncé le directeur général de la police nationale d'Haïti, Léon Charles.

  • La communauté internationale condamne unanimement cet assassinat. Le Conseil de Sécurité des Nations unies a appelé toutes les parties à "rester calme, à faire preuve de retenue et à éviter toute action pouvant mener à une plus grande instabilité".

  • À l'initiative des États-Unis et du Mexique, le Conseil de sécurité doit tenir jeudi en milieu de journée une réunion d'urgence à huis clos sur la situation en Haïti.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles