Dire des gros mots soulage la douleur et peut même avoir d'autres bienfaits...

Dans les embouteillages, quand on se cogne le petit orteil contre un coin de table ou quand on casse de la vaisselle en mettant le couvert... Les situations où les grossièretés fusent sont nombreuses. Une étude menée par une équipe de chercheurs britanniques et suédois révèle qu’il ne faut pas se retenir… Dire des gros mots , c’est bon pour la santé !

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Dans les rues des grandes agglomérations, le trafic est très souvent surchargé, alors les conducteurs perdent patience et se lâchent. Il n’est pas rare d’entendre quelques noms d’oiseaux : "Tu vas la bouger ta p***n de caisse", "dégage de là gros c**". Bien sûr, la grossièreté, c'est mal, mais parfois, elle peut avoir des vertus, comme l’explique la psychologue Anne Godineau. "Lorsqu’on profère une insulte ou un juron, c’est libérateur pour nos émotions, pour notre colère en particulier, ça permet d’éviter de passer à l’acte et de retrouver une stabilité émotionnelle dans une situation difficile."

Les gros mots soulagent la douleur

Quand on se fait mal, c’est la même chose, les grossièretés fusent. Mélina est une Parisienne de 26 ans, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne faut pas se trouver avec elle quand elle se blesse. "Quand je me cogne dans un meuble, surtout le petit doigt de pied, ça ne pardonne pas, j’insulte tout le monde, la terre entière, tout le monde en prend pour son grade", raconte-t-elle. Et c’est prouvé, le juron agit comme un anti-douleur. &q...


Lire la suite sur Europe1