Comment dire à votre famille que passer les fêtes avec elle ne vous fait pas du bien

Kyli Rodriguez-Cayro
Si rendre visite à votre famille vous met dans une situation pénible génératrice de stress, d’angoisse ou de déprime, sachez que vous n’êtes pas seul-e.

Pour beaucoup de gens, les fêtes représentent une période de réjouissances durant laquelle ils oublient leurs responsabilités professionnelles et parcourent souvent de longues distances pour retrouver les membres de leur famille. Mais, pour certains, ces retrouvailles sont synonymes de blues plutôt que de joie.

Quand la présence de vos proches met votre santé mentale en péril, fixer des limites ou les avertir que vous prévoyez de faire autre chose peut s’avérer compliqué.

Pour Natalie Gutierrez, thérapeute new-yorkaise du couple et de la famille, spécialisée dans les traumatismes psychologiques, rendre visite à sa famille pour les fêtes peut “raviver des émotions liées à des souvenirs douloureux, des limites franchies [et] des attentes excessives de la part de vos proches”. Il en résulte bien souvent un état d’angoisse profond et, d’une certaine façon, la réouverture de vieilles blessures, souligne-t-elle.

Si rendre visite à votre famille vous met dans une situation pénible génératrice de stress, d’angoisse ou de déprime, sachez que vous n’êtes pas seul-e. Pour 33% des participants à une enquête menée en 2018 par VitalSmarts, société de formation en entreprise, les réunions de famille constituent un facteur de stress majeur pendant les fêtes. C’est particulièrement vrai dans le contexte actuel, où les désaccords politiques risquent d’accroître l’anxiété et de plomber les relations.

Contrairement aux films de Noël pleins de bons sentiments où l’on voit des familles dysfonctionnelles régler leurs désaccords à l’occasion de Thanksgiving ou d’une semaine de vacances en décembre, dans la vraie vie, nombreux sont ceux qui se débattent avec des blessures qu’un séjour ne suffit pas à guérir, indique Nedra Glover Tawwab, thérapeute en Caroline du Nord.

“C’est difficile de faire comme si tout allait bien, même quelques jours”, remarque-t-elle. “On attend de chacun qu’il mette ses sentiments de côté afin que tout le monde passe de joyeuses fêtes. Un Noël ‘magique’ n’est pas...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post