Diplomatie. Washington rétropédale après le soutien de Biden à Taïwan en cas d’attaque chinoise

·1 min de lecture

Le président américain a créé la surprise jeudi 21 octobre en affirmant que les États-Unis étaient prêts à défendre militairement Taïwan en cas d’invasion par l’armée chinoise. Après cette remise en cause de la politique américaine dite “d’ambiguïté stratégique” dans la région, la Maison-Blanche a démenti vendredi, soucieuse de prévenir une escalade des tensions avec Pékin.

Comment réagirait Washington en cas d’attaque chinoise contre Taïwan ? “Les présidents américains ont passé des décennies à essayer d’éviter [la] question”, note The New York Times. En annonçant jeudi, lors d’un échange avec des électeurs sur CNN, que les États-Unis étaient prêts à défendre militairement Taïwan en cas d’offensive de Pékin, Joe Biden a donc déclenché un vent de panique à la Maison-Blanche.

Comme le rappelle le South China Morning Post, ces déclarations remettent en cause “la politique américaine dite d’ambiguïté stratégique vis-à-vis de Taïwan, qui consiste à ne pas dire ouvertement si les États-Unis prendraient des mesures militaires en cas d’attaque de l’île”. Une stratégie conçue “à la fois pour décourager Taïwan de prendre des mesures unilatérales dans le but de déclarer sa pleine indépendance et pour dissuader Pékin de chercher unilatéralement à annexer l’île”, explique le journal. La Chine considère Taïwan, qu’elle ne contrôle pas, comme une de ses provinces en attente de réunification avec le reste du pays.

À lire aussi: Controverse. En cas d’attaque chinoise, Taïwan pourra-t-il s’en sortir ?

Les déclarations du président américain n’ont pas manqué de provoquer une vive réaction de Pékin, qui a appelé Washington à la “prudence”. Afin d’éviter une escalade des tensions, la Maison-Blanche a été forcée de rétropédaler vendredi afin de “réparer” la situation,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles