Diplomatie. Plus du tiers des ambassadeurs américains manquent à l’appel

·1 min de lecture

Bien que Joe Biden ait promis, l’automne dernier, aux Nations unies, de mener une diplomatie “implacable”, plus du tiers des quelque 167 ambassadeurs américains manquent à l’appel dans le monde, relève The Economist. C’est le cas pour plusieurs capitales européennes.

La liste dressée par l’Association américaine du service extérieur (Afsa) est éloquente : 68 postes d’ambassadeurs restent à combler. Plusieurs capitales européennes sont touchées, dont Londres, Rome, Berlin, Copenhague et Prague. L’Ukraine est au nombre des pays affectés, tout comme le Pakistan, le Yémen ou encore Haïti. “Malgré toute sa croyance dans le pouvoir de la ‘diplomatie implacable’ [tel que Joe Biden l’a annoncé lors d’un discours aux Nations unies le 21 septembre 2021], l’équipe du président manque de façon inquiétante de hauts diplomates”, écrit The Economist.

Ce dysfonctionnement” qui entrave les relations des États-Unis avec le reste du monde survient au moment où Biden souhaite resserrer des alliances pour contrebalancer ses rivaux. Alors que des problèmes se profilent au Moyen-Orient et que les pourparlers avec l’Iran sur le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles