Diplomatie : la crise entre les Pays-Bas et la Turquie a atteint des sommets

France 3
Diplomatie : la crise entre les Pays-Bas et la Turquie a atteint des sommets

À Istanbul, en

Turquie, le président turc Recep Tayyip Erdogan laisse exploser sa colère. Il accuse le gouvernement néerlandais de "nazisme" et de "fascisme". Ces propos sont prononcés suite au refus des autorités néerlandaises d'autoriser l'entrée sur leur territoire de deux ministres turcs, dont la ministre de l'Éducation.

Des rassemblements refusés par plusieurs pays

Obligée de partir, la ministre n'a pas pu défendre la reforme constitutionnelle qui permettrait au président turc d'étendre son pouvoir politique. Motif du refus selon les autorités : le risque de trouble à l'ordre public. Les partisans de Recep Tayyip Erdogan sont scandalisés, car ela fait plusieurs fois que la Turquie se voit refuser ces rassemblements. L’Allemagne, la Suisse, l'Autriche et la Suède ont également montré leur opposition. Dernier refus en date : celui du Danemark qui a demandé le report de la visite du Premier ministre turc. Le président turc promet des sanctions diplomatiques et divise l'Europe.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Le réchauffement climatique tue la barrière de corail en Australie
Turquie : un meeting pro-Erdogan à Metz fait polémique
L'alcool en sachet, un fléau qui s'introduit dans les écoles africaines
Pourquoi certains pays d'Europe de l'Est cherchent des noise(tte)s au Nutella
VIDEO. Les pêcheurs de la mer du Nord excédés par les règlements de Bruxelles

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages