Diplomates: L'Espagne va prendre la tête de l'opération Atalante après le Brexit

L'Espagne devrait prendre après le Brexit en mars 2019 le commandement de la mission maritime de l'Union européenne combattant les pirates au large de la Corne de l'Afrique, en remplacement de la Grande-Bretagne et avec l'appui de la France, ont déclaré des diplomates et des responsables européens. /Photo prise le 17 juin 2018/ REUTERS/Callaghan O'Hare (Reuters)

BRUXELLES (Reuters) - L'Espagne devrait prendre après le Brexit en mars 2019 le commandement de la mission maritime de l'Union européenne combattant les pirates au large de la Corne de l'Afrique, en remplacement de la Grande-Bretagne et avec l'appui de la France, ont déclaré des diplomates et des responsables européens.

L'Espagne, qui souhaite exercer un rôle plus important sur le plan militaire au sein de l'UE, a aussi proposé d'aider l'Italie dans la gestion des migrants traversant la Méditerranée, selon les mêmes sources.

Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense de l'UE devraient approuver lundi le transfert à l'Espagne du commandement de l'opération Atalante après la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, censée intervenir en mars 2019.

Les autorités espagnoles prévoient de diriger cette mission à partir de la base navale de Rota, dans le sud de l'Espagne, tandis que la base de Brest serait aussi mobilisée.

L'Italie souhaitait également prendre le commandement d'Atalante, qui assure aussi la sécurité de la distribution d'aide alimentaire aux réfugiés somaliens, parallèlement au commandement qu'elle assure déjà à la tête de la force navale européenne en Méditerranée.

Pour obtenir la commandement d'Atalante, l'Espagne a proposé à l'Italie de fournir davantage de moyens maritimes pour lutter contre les passeurs en Méditerranée alors que Rome se plaint régulièrement d'être abandonnée par ses partenaires européens sur ce front.

L'UE doit prendre une décision d'ici fin juin car le transfert de commandement prendra 40 semaines et doit être effectif fin mars 2019, est-il écrit dans un document européen vu par Reuters.

(Robin Emmott; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Jean-Philippe Lefief)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles