D'inquiétantes fissures découvertes à bord de la Station spatiale internationale

·1 min de lecture

À 408 kilomètres au-dessus de nos têtes, la Station spatiale internationale (ISS) rencontre un problème de taille. L’ingénieur en chef de la compagnie russe Energia, Vladimir Solovyov, a expliqué à l’agence de presse Reuters que des fissures avaient été trouvées à bord du module Zarya. Ce dernier est la première structure à avoir été envoyée dans l’espace dans le cadre de la construction de l’ISS, en 1998.

Le module Nauka amarré à Zvezda. © Nasa, Roscosmos
Le module Nauka amarré à Zvezda. © Nasa, Roscosmos

Quel risque pour la Station spatiale ?

Alors que divers travaux de maintenance sont réalisés à bord de l’ISS afin de gonfler son espérance de vie, l’équipement de la station s’avère vieillissant. Les fissures dévoilées par les résidents de l’ISS pourraient s’étendre et causer des problèmes de sécurité pour les astronautes à son bord. Solovyov n’a pas indiqué si des fuites d’air avaient été constatées. « Cette découverte est très mauvaise et augure une possible expansion des fissures au fil du temps », a-t-il ajouté.

Au cours du mois précédent, la station avait déjà rencontré deux situations périlleuses lors de l’amarrage du module Nauka à la structure, qui avait provoqué la rotation de l’ISS en raison d'une défaillance. L’agence spatiale russe Roscosmos avait détecté une baisse de pression dans le module Zvezda, induite par une probable fuite d’air.

Aucune annonce n’a été faite concernant la résolution de ce problème, qui pourrait devenir préoccupant. La Station spatiale devrait officiellement être en activité jusqu’en 2024, mais différentes institutions telles que l’ESA, la Nasa ou Roscosmos ont déclaré leur intention de prolonger leur présence sur l’ISS.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles