DinosauresDésaccord de branches

Libération.fr

Les animaux disparus ont toujours été classés en deux grands ordres selon la forme de leur bassin… Mais ça, c’était avant.

Et si on avait tout faux depuis cent trente ans en matière de dinosaures ? Faudra-t-il jeter et réimprimer les manuels de paléontologie rédigés depuis les tout débuts de la discipline ?

L’étude publiée le 22 mars dans Nature le laisse penser… Les trois chercheurs britanniques Matthew Baron, David Norman et Paul Barrett proposent de sortir la branche des théropodes de l’ordre des saurischiens pour l’installer aux côtés des ornithischiens. Euh ? Résumée ainsi, l’affaire n’empêchera de dormir que les spécialistes. Pourtant, ce n’est pas moins qu’une «remise en question de la classification des dinosaures qu’on considérait comme acquise depuis le XIXe siècle», nous explique le paléontologue Eric Buffetaut, directeur de recherche émérite au CNRS : «Ça ne laisse personne indifférent dans la communauté.»

Tout commence en 1888. On ne parle alors de dinosaures que depuis une quarantaine d’années. A Londres, où Jack l’Eventreur va bientôt ensanglanter les rues de Whitechapel, le paléontologue Harry Govier Seeley s’apprête à publier une étude qui fera autorité pour les cent trente années à venir : «Il a proposé, résume Eric Buffetaut, de diviser les dinosaures en deux grands groupes selon la structure de leur bassin», et trié dans ces groupes l’ensemble des espèces connues à l’époque.

Bec de canard

Dans la première boîte, il met les dinosaures dont l’os du pubis part vers l’avant, leur donnant selon lui un «bassin de reptile» : ce sont les saurischiens. On y trouve les herbivores géants que sont les sauropodes, avec leur queue et leur cou immenses, comme le diplodocus, mais aussi les carnivores bipèdes de la branche des théropodes - le tyrannosaure et les affreux raptors.

Dans la seconde boîte, Seeley range les dinosaures dont le pubis va vers l’arrière, comme un «bassin d’oiseau» : les ornithischiens. Y sont entassés les stégosaures, avec leurs plaques sur (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Wall Street stagne à la mi-séance
La Bourse de Paris finit en repli, dans la prudence
WikiLeaks : comment le MI5 et la CIA ont transformé des télés Samsung en micros espions
Sommet à Genève sur l’e-commerce et les pays en développement
Airbus Safran Launchers lance la production des Ariane 6

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages