Les dinosaures pouvaient-ils avoir des caries ?

Est-ce que le tyrannosaure, et de manière plus large les dinosaures, pouvaient avoir des caries ? Sciences et Avenir répond à cette nouvelle Question de la Semaine.

"Est-ce que le tyrannosaure pouvait avoir des caries avec sa superbe dentition ?" C'est la question posée par Gérard Content à la rédaction de Sciences et Avenir sur notre page Facebook. Il s'agit de notre Question de la semaine, et voici notre réponse. Merci à tous pour votre participation et votre fidélité.

Des dents saines et renouvelables !

Le T. rex, cet animal monstrueux qui a vécu à la fin du Crétacé et qui a sans doute été le plus grand prédateur terrestre que la Terre ait jamais connu, se caractérise, entre autres, par ses dents dont la taille pouvait atteindre celle d'une banane ! Combinées à une mâchoire capable d'infliger une pression de 30 t/ cm2, elles pouvaient croquer absolument tout ce qui se trouvait autour de lui.

Et cet animal, comme la plupart des dinosaures carnivores et herbivores, avait encore un avantage : ses dents tombaient et repoussaient. De sorte qu'il est très peu probable que ces animaux aient pu souffrir de pathologies dentaires, et notamment de caries. Aucune trace de cette atteinte n'a d'ailleurs jamais été retrouvée sur les très nombreuses ratiches fossilisées déterrées depuis des décennies. D'autant plus que le régime des dinosaures, qu'il soit carné ou composé de végétaux, n'était pas propice au développement de caries.

Ils consommaient effectivement peu d'aliments sucrés, comme par exemple des fruits qui n'existaient pas pendant une longue partie de leur règne, qui a commencé il y a 230 millions d'années pour s'achever il y a 66 millions d'années. Les premiers fruits sont en effet apparus avec les plantes à fleurs, au milieu du Crétacé, il y a environ 100 millions d'années. Or, les caries dentaires sont causées par des acides issus de la transformation des résidus alimentaires sucrés dans la bouche. Ces acides rongent les tissus de la dent, d'abord la couche dure (l'émail) puis la dentine, plus molle, la pulpe et c'est enfin le nerf qui peut-être touché.

Notons enfin que tous les dinosaures n'étaient pas équipés de dents : cert[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles