Dinosaures, Dry January et dauphins : l’actu des sciences en ultrabrèves

VICTOR O. LESHYK / WWW.PALEOVISTA.COM / Sciences et Avenir

Au sommaire des ultrabrèves du 2 janvier 2023 : les dinosaures ont été avantagés par le changement climatique de la fin du Trias, le Dry January est de retour pour un mois sans alcool et pour protéger des dauphins menacés, le fleuve du Mékong devrait bientôt posséder une zone protégée.

L'actualité scientifique du 2 janvier 2023 c'est :

En paléontologie : Le changement climatique survenu à la fin du Trias a favorisé l'essor des dinosaures.

  • La crise de la fin du Trias a permis aux dinosaures de conquérir les niches écologiques autrefois dominées par les autres animaux.

  • Ce changement climatique soudain s’explique probablement par un volcanisme intense produit par le morcellement du supercontinent de la Pangée.

  • Les dinosaures représentent un véritable succès évolutif puisqu'ils ont occupé pratiquement toutes les niches écologiques terrestres et ont adopté une grande variété de tailles ou de formes.

En santé : Dry January : un mois pour faire une pause dans sa consommation d'alcool.

  • Cette campagne portée par un collectif d’associations propose à ses participants de ne pas boire d’alcool durant tout le mois de janvier.

  • Une campagne qui ne se veut pas moralisatrice et incite chacun à essayer de modérer sa consommation.

  • "L’usage nocif de l’alcool entraîne 3 millions de décès chaque année dans le monde", selon l'Organisation mondiale de la santé.

En animaux : Cambodge : vers la création sur le Mékong de zones de protection de dauphins en danger.

  • Le premier ministre cambodgien a ordonné la création d’une zone de protection des dauphins menacés d’extinction dans le Mékong.

  • Ce sont les dauphins de l’Irrawaddy qui sont principalement concernés par cette mesure.

  • Cette espèce comptait près de 200 individus en 1997 et ils ne sont plus que 90 aujourd’hui.

En santé : Covid-19 : en France, des tests à l'arrivée de passagers venant de Chine.

  • Depuis le 1er janvier 2023, les passagers venant de Chine doivent effectuer un test PCR en arrivant sur le territoire français.

  • Ce contrôle à l'arrivée n'est pas un contrôle qui empêcherait des citoyens de rentrer sur notre territoire, mais c'est un contrôle plus scientifique”, précise le ministre de la Santé, François Braun.

  • Ces tests devraient permettre aux autorités de suivre précisément les différents varia[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi