Le dinosaure le plus étrange jamais découvert

Céline Deluzarche, Journaliste
·2 min de lecture

Des « spaghettis » dressés sur les épaules, une pseudo-fourrure colorée sur le dos… Ubirajara jubatus, qui vivait il y a 110 millions d’années au Crétacé inférieur (Aptien), ne ressemblait décidément à aucun de ses congénères.

Des dinosaures étranges, les paléontologues en ont vu passer des dizaines. Il y a le Kosmoceratops, avec une tête ornée d’un éventail psychédélique de rabats et de cornes. Le Therizinosaurus (« lézard faucheur »), un théropode avec de longues griffes en forme de faucilles ressemblant vaguement à la marionnette du gros oiseau jaune Toccata de Sesame Street. Ou encore Qianzhousaurus, surnommé « Pinocchio rex » en raison de son museau démesuré. Mais Ubirajara jubatus, qui vient d’être décrit dans la revue Cretaceous Research, « ne ressemble à aucun autre », jure David Martill, paléontologue à l’université de Portsmouth en Angleterre et coauteur de l’étude décrivant ce spécimen.

Ubirajara jubatus, un dinosaure à fourrure du Gondwana. © Luxquine, Wikimedia Commons
Ubirajara jubatus, un dinosaure à fourrure du Gondwana. © Luxquine, Wikimedia Commons

Ongles géants

De la taille d’un poulet, Ubirajara jubatus arborait une longue crinière en fourrure le long du dos et des membres supérieurs, ainsi que des sortes de « spaghettis géants » fixés sur ses épaules. Une très étrange structure encore jamais observée chez un dinosaure non aviaire et qui pourrait avoir servi à la parade nuptiale, à afficher une rivalité masculine, ou encore à effrayer l'ennemi. Ce qui conduit les scientifiques à penser que le fossile examiné est celui d’un mâle.

Ubirajara jubatus est nommé d'après un nom indien Tupi qui signifie « seigneur de la lance », en référence à ses structures tégumentaires, et jubatus, du latin « crinière » ou « comète chevelue ». © Bob Nicholls, Paleocreations.com 2020
Ubirajara jubatus est nommé d'après un nom indien Tupi qui signifie « seigneur de la lance », en référence à ses structures tégumentaires, et jubatus, du latin « crinière » ou « comète chevelue ». © Bob Nicholls, Paleocreations.com 2020

Beaucoup de dinosaures avaient des crêtes osseuses, des épines et autres ornements à la structure osseuse ou cartilagineuse, mais les rubans rigides d’Ubirajara jubatus étaient eux probablement en kératine, la même substance qui constitue les écailles et les ongles. « La kératine est une bien meilleure alternative pour un petit animal comme celui-ci. Elle est moins coûteuse à produire énergétiquement, plus légère, flexible, et peut être remplacée régulièrement si elle est endommagée ». Ces rubans...

> Lire la suite sur Futura

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi sur Futura