"Ding" ou "dong" : mais qui a inventé les sons du passe Navigo dans le métro parisien ?

·1 min de lecture

Déposer son passe Navigo sur la borne du métro parisien et entendre le son du refus, qui nous empêche de passer est très désagréable. Et ce "dong" est fait pour ça. Comme l'explique David Castello-Lopes vendredi dans Historiquement vôtre sur Europe 1, les sons de la carte de transport en vigueur dans la capitale ont été conçus pour que le message qu'ils doivent transmettre soit bien reçu. Le journaliste est allé à la rencontre de celui qui a imaginé ce "ding" pour dire oui et ce "dong" pour dire non que l'on entend si souvent. 

Un bruit très identifiable de validation et de refus

"À Paris, comme dans la plupart des villes, lorsque vous prenez le métro, vous avez le choix entre acheter des tickets ou prendre un abonnement. Quand vous êtes abonné, on vous donne une carte qui s’appelle le passe Navigo. Ainsi, quand vous entrez dans le métro, il vous suffit d'approcher cette carte d’une surface en plastique violet devant un portillon. Et là, de deux choses l’une. Soit votre abonnement est valable, auquel cas vous entendez un bruit de validation, un "ding", le portillon s’ouvre et vous pouvez passer. Soit votre abonnement n’est pas valable et vous entendez un bruit de refus, un "dong", et vous ne passez pas.

>> Retrouvez les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern en replay et en podcast ici

Et bien sûr, les drames arrivent. Par exemple, vous croyez que vous avez renouvelé votre abonnement alors vous présentez votre passe Navigo à toute vitesse et vous vous jetez sur le ...


Lire la suite sur Europe1