D'importantes dirigeantes de l'OMS, dont Agnès Buzyn, quittent l'organisation

AFP - STEPHANE DE SAKUTIN

L'ancienne ministre française de la Santé Agnès Buzyn, envoyée du président pour les affaires multilatérales, va notamment quitter l'OMS.

Deux des principales responsables de la lutte contre le Covid-19 au sein de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), ainsi que l'ancienne ministre française de la Santé Agnès Buzyn, vont quitter leurs fonctions à l'OMS la semaine prochaine, selon une lettre du chef de l'organisation lue par l'AFP le 22 novembre 2022.

Quatre départs annoncés

La pédiatre et clinicienne indienne Soumya Swaminathan quitte son poste de chef scientifique de l'OMS, tandis que la Brésilienne Mariangela Simao quitte celui de sous-directrice générale chargée de l'accès aux médicaments. Elles faisaient partie des hauts responsables de l'agence sanitaire de l'ONU qui ont dirigé les efforts mondiaux de coordination de la réponse à la pandémie.

L'ancienne ministre française de la Santé Agnès Buzyn, envoyée du président pour les affaires multilatérales, et l'ancienne ministre britannique Jane Ellison, directrice exécutive pour les affaires extérieures et la gouvernance, vont également quitter l'organisation.

Pas d'information concernant les nouvelles nominations

Ces départs ont été annoncés dans une lettre adressée à ses collègues par le président de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans le cadre d'un remaniement de son équipe dirigeante après sa réélection pour un second mandat de cinq ans en mai. "Je tiens à exprimer ma reconnaissance et mon respect aux membres de mon équipe de direction dont le mandat prend fin le 30 novembre", a déclaré M. Tedros dans sa lettre. Aucune annonce n'a encore été faite concernant les nouvelles nominations.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi