Dijon : il part se faire vacciner et se retrouve par erreur en garde à vue

·1 min de lecture
À Dijon, un homme d'une cinquantaine d'années s'est retrouvé en garde à vue le mardi 27 juillet 2021 pour tentative frauduleuse d'obtention d'un passe sanitaire. Mais après vérification, il avait bien reçu une première dose de vaccin.

À Dijon, un homme venu dans un centre de vaccination pour obtenir sa deuxième dose contre le Covid-19, a été accusé d’avoir conçu un faux document prouvant sa première injection.

Ce n’est pas ce genre d'affaire qui va pousser les derniers indécis à se faire vacciner. Le 27 juillet, un quinquagénaire se rend tranquillement dans un centre pour obtenir sa deuxième dose vaccinale. Le médecin qui l’accueille récupère alors l’attestation du premier vaccin et juge le document frauduleux.

Le centre appelle donc les policiers qui placent l’individu en garde à vue pour tentative présumée frauduleuse d’obtention d’un passe sanitaire selon France Bleu Bourgogne. Pour faux et usage de faux, l’accusé risque trois ans de prison et 45 000 euros d’amende.

Une préfecture un peu trop réactive

La préfecture rédige très vite un communiqué se félicitant de cette interpellation “grâce à la grande réactivité des personnels du centre et des forces de l’ordre”, indique Le Bien Public. Seul hic, et d'ampleur, ces accusations étaient fausses et le bourguignon avait bien reçu une première dose du vaccin.

L’homme a finalement été relâché après sa garde à vue. Une après-midi cauchemar pour cet individu, dont on ne sait pas s'il a finalement obtenu ou non sa deuxième dose.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles