A Dijon, l'appel solennel de Cazeneuve contre le FN

En meeting mardi soir à Dijon pour soutenir Emmanuel Macron, en vue du second tour de la présidentielle contre Marine Le Pen, le Premier ministre a multiplié les mises en garde contre une accession du Front national au pouvoir. 

Il y avait là Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste (PS), et François Rebsamen, le maire de la ville, ainsi que sept ministres et secrétaires d'Etat. Mais la présence la plus remarquée à ce meeting donné à Dijon pour soutenir Emmanuel Macron et s'opposer à la candidate du Front national était celle de Bernard Cazeneuve. Lors de son discours, le Premier ministre n'a pas ménagé ses efforts contre la candidature de Marine Le Pen. 

"Faites voter Macron!"

"Je ne veux pas que dimanche prochain on élise à la tête de l’Etat une personnalité qui n’aura de cesse de créer la division, la fracturation et l’abaissement de la société française dans l’abandon de la République", s'est-il exclamé. Bernard Cazeneuve a ensuite détaillé ses griefs contre la prétendante à l'Elysée: "Si vous escomptez, mais il n’y en a pas dans cette salle qui pensent ainsi, que le Front national puisse, avec son hostilité à l’Europe, sa démagogie, son populisme, protéger davantage les Français contre le terrorisme, vous vous trompez, il les exposerait davantage!"

Le Premier ministre a donc exhorté son auditoire à porter ses suffrages sur Emmanuel Macron et à convaincre: "Faites voter dimanche résolument pour Emmanuel Macron (...) Faites-le avec la fierté de ce que nous avons accompli et le désir de voir ce que nous avons accompli se poursuivre". Il a ajouté: "Faites-le aussi...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages