Une digue au bord de la rupture menace d’inondation cette ville de Lettonie

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

CATASTROPHE NATURELLE - C’est une nouvelle conséquence du dérèglement climatique. Habituellement gelée jusqu’au printemps, la rivière traversant Jekabpils, au sud de la Lettonie, pourrait faire céder la digue protégeant la ville et l’inonder en raison de son niveau anormalement haut depuis la mi-janvier, comme vous pouvez le voir sur la vidéo en tête de cet article.

« Des inondations en janvier, c’est très inquiétant. Il n’y a aucune garantie que le barrage tienne face à ces conditions extrêmes », déclarait dimanche 15 janvier à l’agence Reuters Raivis Ragainis le maire de Jekabpils. Forteresse de cette ville au sud de la Lettonie, le barrage bordant la bourgade est constamment rénové depuis 10 ans. Solution de fortune, des sacs de sable sont disposés le long du mur pour ne pas voir la Daugava sortir complètement de son lit et emporter les habitations.

Le coupable : les températures douces enregistrées en Lettonie depuis le début de l’année, parmi les plus clémentes des pays européens. À cette époque, le fleuve est normalement gelé, ce qui n’est pas le cas cette saison. Une anomalie qui, combinée à des niveaux de pluie excessivement haut, menacent la solidité du barrage. Si le barrage se brisait, laissant l’eau couler dans la ville, cela ferait l’effet d’un bulldozer emportant tout sur son passage », ajoute le maire de la ville.

Le Premier ministre Krisjanis Karins et le président Egils Levits ont organisé une réunion de gestion de crise dans la capitale Riga pour ne pas que se produise une telle catastrophe. En 1980 et plus récemment en 2013, la Daugava était déjà sortie de son lit inondant des milliers d’hectares.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi