Digne-les-Bains: une dizaine de clients lésés par un pompier vendeur de piscines

·3 min de lecture
Sapeur-pompier (image d'illustration). - AFP
Sapeur-pompier (image d'illustration). - AFP

C’est une affaire qui commence à faire grand bruit dans le pays dignois. Un homme est accusé d’escroquerie par une dizaine de personnes qui lui ont commandé une piscine ou des travaux en début d’année.

"La mienne a été commandée au printemps", indique l’un d’entre eux à BFM DICI. "Très gentil, il est venu prendre les mesures et nous fait une proposition que nous avons accepté. Puis, nous avons versé un acompte avant la réalisation des travaux", explique cet habitant de la Robine-sur-Galabre.

Depuis? Plus rien. "J’ai versé environ 6000 euros par chèque. Ce chèque a été encaissé par l’entrepreneur qui n’a jamais fait les travaux. Nous nous sommes rapprochés du fabricant qui nous a indiqué ne jamais avoir reçu la moindre commande de la part de cet individu", regrette ce dignois qui se sent lésé. "J’ai beaucoup travaillé et économisé pour me payer cette piscine. Le gars m’a fait une reconnaissance de dettes et depuis, nous n’avons plus aucune nouvelle".

Une dizaine de familles portent plainte

En tout, ce sont une dizaine de familles qui auraient versé un acompte de 6.000 à 12.000 euros sans voir le moindre coup de pioche dans leur jardin. Des habitants de la Robine, la Javie, le Brusquet ou encore Digne-les-Bains.

Certains souhaitaient s’offrir une piscine quand d’autres ont sollicité l’artisan pour un liner ou la réfection d’un volet roulant pour sécuriser leur bassin. L’ensemble des clients mécontents a décidé de s’unir pour tenter de récupérer leur argent. "Nous avons déposé plainte et récemment envoyé un courrier au procureur. Aux dernières nouvelles, l’artisan serait en Corse et aurait coupé toutes ses lignes téléphoniques", explique l’un d’eux.

"C'est un problème commercial mais je ne pense pas que c'est une escroquerie. L'artisan a perdu son outil de travail, en l'occurrence son camion, lors d'un sinistre. Un problème d'assurance lui aurait fait tout perdre et ensuite c'est la spirale et les contrats qui ne peuvent pas être respectés", indique une source proche du dossier.

Joint par téléphone, le procureur de la République de Digne-les-Bains, Rémy Avon, confirme "qu’une enquête est actuellement menée par la brigade des recherches de la compagnie de gendarmerie de Digne concernant ces faits".

L'artisan recherché

L’artisan est à présent recherché puisqu’il a quitté le département et ne donne plus aucun signe de vie. Notamment à la caserne de Digne-les-Bains où il est pompier volontaire.

Contacté, le SDIS 04 indique "avoir connaissance du sujet". "La personne concernée ne participe plus aux activités en caserne et un formulaire de suspension vient de lui être envoyé", précise le Colonel Christophe Péchoux, commandant du Service départemental d'incendie et de secours des Alpes-de-Haute-Provence.

"Il convient de rappeler que c'est un différend commercial d'ordre privé. J'ai donc rappelé à chaque pompier de la caserne de Digne que la présomption d'innocence devait être respectée et que les situations personnelles ne devaient pas se retrouver sur les réseaux sociaux", conclut le Colonel Péchoux.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles