La diffusion de "Once Upon a Time... in Hollywood" suspendue en Chine

Stacie Arena
La Chine a suspendu la diffusion de

CINÉMA - C’était la première fois que le cinéaste pouvait voir son film diffusé en Chine sans coupes ni censure… et bien c’est raté. Le dernier long-métrage de Quentin Tarantino, “Once upon a time in Hollywood”, a été interdit de diffusion dans les salles chinoises. La raison : la fille de Bruce Lee, Shannon Lee, n’aurait pas apprécié une séquence dans laquelle son père apparaît. 

Après la validation inattendue du groupe Bona, chargé de son exploitation, le film devait sortir le 25 octobre. Selon le Hollywood Reporter, “Once upon a time in Hollywood” aurait été subitement court-circuité à la demande d’une seule personne, comme leur a rapporté une source chinoise.

Cette source citée par le magazine affirme que la fille de Bruce Lee s’est fermement opposée à ce que l’image de son père soit salie et teintée de racisme au point d’exiger une modification de la séquence. Une requête qui aurait provoqué l’annulation de la grande première le 25 octobre. 

Tarantino, habitué à la censure 

Lors d’une conférence de presse à Moscou en août dernier, Tarantino s’était exprimé au sujet de la scène de Bruce Lee, répondant indirectement à Shannon Lee qui l’accusait de racisme: “Ils disent qu’il n’a jamais affirmé qu’il pouvait battre Mohamed Ali. Et pourtant, si. Non seulement il l’a affirmé, mais sa femme, Linda Lee, l’a confirmé dans la première biographie que j’ai lue. C’était quelqu’un d’assez d’arrogant. Je n’ai pas tout inventé.”

Interrogée par le Hollywood Reporter, une source proche de Quentin Tarantino indique que le réalisateur n’a aucune intention de couper son film pour satisfaire les exigences chinoises, d’autant plus qu’aucune raison officielle n’a été apportée pour justifier la suspension de la diffusion.

Ce n’est pas la première fois qu’un film de Quentin Tarantino crée un séisme en Chine. En 2012, “Django Unchained” avait été diffusé dans les salles chinoises, mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Le film avait été retiré des cinémas quelques minutes après les...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post