"Difficile" ou "pas suffisant", le confinement dans les Alpes-Maritimes laisse un goût amer

·1 min de lecture

Les habitants des Alpes-Maritimes sont-ils favorables au confinement décrété par le préfet pour les deux week-ends à venir ? Les annonces étaient attendues et la population s'était préparée à cette éventualité mais la perspective d'être reconfiné est loin d'enchanter les Maralpins. S'ils n'y sont pas frontalement opposés, ils sont surtout lassés par la situation et se posent des questions sur la stratégie employée. La plupart des habitants de Nice et de Cannes en ont conscience, "les chiffres sont mauvais donc il faut agir", comme le reconnait une riveraine.

"Si c'est pour le bien de la population, il faut le faire"

Mais même si un reconfinement se justifie pour lutter contre le coronavirus, beaucoup expriment de la frustration. "C'est difficile pour les personnes qui ont une activité toute la semaine et qui le week-end vont se retrouver enfermés. C'est long", estime ainsi une Maralpine.

>> EN DIRECTCoronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 22 février

"Je comptais sortir avec mes amis, faire des soirées... Avec le confinement, c'est compliqué de profiter. Mais si c'est pour le bien de la population, il faut le faire. On n'a pas le choix", admet un jeune homme. Car les règles sont claires : dès vendredi minuit, il sera possible de faire ses courses alimentaires, de sortir son animal de compagnie ou encore de faire du sport dans une limite d'une heure et de cinq kilomètres autour de son domicile. Mais autrement il faudra rester chez soi et le couvre-feu de...


Lire la suite sur Europe1