"Diffamation" de la police, "intimidation" : ce que l'on sait de la plainte de Darmanin contre Pulvar

·1 min de lecture

Dépôt de plainte. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a indiqué dimanche soir porter plainte contre Audrey Pulvar, tête de liste pour la gauche aux élections régionales en Ile-de-France, pour "diffamation" contre la police nationale, notamment après les propos de la candidate sur la manifestation des policiers survenue le 19 mai dernier. "Les propos de Madame Pulvar dépassent le simple cadre d'une campagne électorale et viennent profondément diffamer la police de la République. Je porte plainte au nom du ministère de l'Intérieur", a tweeté le locataire de Beauvau, également candidat aux élections régionales et départementales dans les Hauts-de-France. 

Un rassemblement. Une manifestation "soutenue par l'extrême droite, à laquelle participe un ministre de l'Intérieur, qui marche sur l'Assemblée nationale pour faire pression sur les députés en train d'examiner un texte de loi concernant la justice, c'est une image qui pour moi était assez glaçante", avait précisément déclaré Audrey Pulvar samedi, sur Franceinfo. Elle était interrogée sur le rassemblement organisé par les syndicats policiers auquel a participé Yannick Jadot (EELV), Olivier Faure (PS), Anne Hidaglo (PS) mais aussi le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin et des membres du Rassemblement national. La France Insoumise avait refusé d'y participer.

Lire aussi - Entre Macron et Bertrand, Gérald Darmanin joue les funambules

"Une série de propos". Lundi, le ministère de l'Intérieur a précisé que la plainte port...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles